1347FU – Denier Serratus Fufia – Quintus Fufius Calenus

1347FU – Denier Serratus Fufia – Quintus Fufius Calenus

Avers : HO – VIRT / [KALENI] (Honos-Virtus / Kaleni, l’Honneur et la Virilité, à Calenus)

Bustes accolés à droite d’Honos lauré et de Virtus casqué.

Revers : ITAL  – RO/CORDI (Italia-Roma/ Cordi, l’Italie-Rome/ à Cordius)

L’Italie à gauche, tournée à droite et Rome à droite, tournée à gauche debout face à face se donnant la main; L’Italie tient de la main gauche une corne d’abondance relevée; Rome, elle, a le pied droit posé sur un casque et tient de la main droite un sceptre transversal; dans le champ à gauche, un caducée ailé.

Denier Serratus Fufia _ RRC 403/1

Datation 70 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Fufia

Références : RRC 403/1 – B.1 (Fufia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : Le revers exalte la paix retrouvée entre l’Italie et Rome après la Guerre Sociale, placée sous la protection d’Honos (l’Honneur) et de Virtus (la Virilité) qui figurent au droit de ce denier. Le personnage pourrait être identifié avec Quintus Fufius Calenus qui sera consul en 47 avant J.-C., tandis qu’au revers, le Cordius dont il s’agit doit être Publius Mucius Scaevola, pontife à partir de 69 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de vingt-six coins de droit et de vingt-neuf coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Cette famille ne prend quelque importance historique que dans le dernier siècle de la république; ses membres portent les surnoms de Calenus et de Geminus. Le premier de ces noms a fait supposer que les Fujii étaient originaires de la ville de Cales en Campanie. Le seul monétaire de la famille est Q. Fufius Calenus, tribun du peuple en 693 (61 av. J.-C.), l’ami de P. Clodius qu’il chercha à défendre dans l’affaire de la violation des mystères de la Bona Dea. Calenus, grâce à l’appui de Jules César, fut élu préteur en 695 (59 av. J.-C.). Quelques années plus tard, il se rangea de nouveau dans le parti de Clodius contre Milon; en 703 (51 av. J.-C.) nous le trouvons lieutenant de César en Gaule, et il prit ensuite une part active dans la guerre civile; en 707 (47 av. J.-C.) César le fit nommer consul; après le meurtre du dictateur, Calenus rejoignit Marc Antoine, et bientôt il reçut le commandement de toutes les légions cantonnées dans l’Italie septentrionale; il mourut peu après. Les monnaies de Q. Fufius Calenus portent aussi le nom de collègue qui n’est désigné son que sous le nom de Cordus : c’est un personnage inconnu et on ne sait même pas précisément à quelle famille le rattacher. A l’époque impériale, le cognomen Cordus est porté dans les familles Caesia et Cremutia; sous la république, on ne voit que Mucius Cordus, le meurtrier de Porsenna, roi d’Etrurie. Les considérations données par Eckhel paraissent militer en faveur de Mucius. On voit au droit du denier les têtes symboliques de l’Honneur et de la Valeur; or Marius fit construire un temple à ces deux divinités et l architecte qui l édifia était C. Mucius. On peut donc croire qu’un descendant de cet architecte fit frapper monnaie en rappelant le souvenir de son ancêtre par la représentation de l’Honneur et de la Valeur. L’Honneur (Honos) et la Valeur (Virtus) se voient aussi sur les monnaies de NV Aquillius Florus et de M. Durmius, et nous avons donné, en décrivant ces médailles, quelques détails sur le culte de ces divinités, dont le fanum se trouvait sur la voie Appienne, non loin de la porte Capène. Le type du revers fait allusion à la pacification de l ‘Italie après la guerre Sociale, qui, on le sait, commença sous le consulat de L. Marcius Philippus et de Sex. Julius Caesar en 663 (91 av. J.-C.) et prit fin vers le commencement de l’an 668 (89 av. J.-C.), ou plutôt, si l’on tient compte de toutes les révoltes partielles ultérieures, en l’an 672 (82 av. J.-C ) époque où le chef des Italiotes, Pontius Telesinus, vint se briser sous les murs de Rome, contre la fortune de Sylla. C’est vers cette année 672 (82 av. J.-C.) que le denier de Q. Fufius Calenus et de Cordus doit être classé chronologiquement. On y voit représentée la réconciliation de Rome avec l’Italie révoltée, sous les auspices de l’Honneur et de la Valeur, divinités qui avaient amené cet heureux résultat.


Lieux de découverte (118 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.