1341CR – Denier Serratus Creperia – Quintus Creperius Rucus

1341CR – Denier Serratus Creperia – Quintus Creperius Rucus

Avers : Anépigraphe

Buste drapé d’Amphitrite à droite, vu de trois quarts en arrière, les cheveux longs tombant sur la nuque et le dos; de chaque côté du buste, une marque de contrôle.

Revers : Q.CREPEREI ROCVS (Quintus Crepereius Rocus)

Neptune nu jusqu’à la ceinture dans un bige de chevaux marins voguant à gauche, brandissant un trident transversal de la main droite et tenant les rênes de son char marin ; au-dessus, dans le champ, marque de contrôle.

Atelier

Rome

Datation 72 avant J.C.

Matière Argent

Gens : Creperia

RéférencesRRC 399/1a – B.1 (Creperia)

Descriptif : La gens Creperia était de rang équestre, le monétaire semble avoir été le frère de Marcus Creperius tribun militaire en 69 avant J.-C. M. Crawford fait remarquer qu’il devait être en relation avec les negociatores qui sévissaient en Orient. Cette famille était réputée pour la stricte discipline de ses membres d’après D. Sear. Le système de marque de contrôle des coins repose sur l’alphabet latin et le recours à des symboles relatifs à la mer et aux rivières. Dix lettres (de A à K, le j n’existe pas en latin) a été utilisé en liaison avec neuf animaux : dauphin, tortue, crabe, poisson, poulpe, calmar, poisson plat (limande), éponge, actine (anémone de mer), héron. La lettre C est attachée au crabe. La même lettre se retrouve au revers. Il y a deux variétés de revers en fonction de la légende. Il peut existe plusieurs paires de coins différentes. Ce denier est l’un des plus rares de la période.

Galerie : Deniers classées par ordre alphabétique des lettres de contrôle :

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Cette famille,d’ordre équestre, était célèbre par l’austérité de ses membres. Cicéron mentionne un Marcus Crepereius, tribun militaire désigné et sénateur, qui en 684 (70 av. J.-C.),fut l’un des juges de Verres. C’était probablement le père de Q. Crepereius Rocus, monétaire que ses pièces désignent comme fils de Marcus. Cavedoni classe ses deniers entre 690 et 698 (64 et 56 av. J.-C.) ; cette date est confirmée par l’examen des trouvailles. Les types marins des deniers de Q. Crepercius Rocus permettent de croire que ce personnage y rappelle quelque exploit maritime de ses ancêtres, ou qu’il a fait frapper monnaie pendant qu’il remplissait quelque importante fonction sur la flotte romaine. Au droit, on voit le buste d’Amphitrite, et au revers, une divinité imberbe qui est peut-être Neptune, père de cette déesse, sur un char traîné par deux hippocampes. Le type du revers se trouve identique sur des monnaies de Corinthe, et rien ne s’oppose à ce que les monnaies de Q. Crepereius Rocus aient été frappéesà Corinthe ; on ne peut cependant admettre que ce personnage fût duumvir coloniæ deducendae, chargé de l’établissement de la colonie romaine à Corinthe en 708 (46 av. J.-C.) avec L. Cossutius Sabula. La composition des dépôts ne permet pas de faire descendre à cette date les monnaies de Q. Crepereius Rocus. Les symboles qu’on trouve dans le champ des pièces se rapportent tous à la mer ou à la navigation.

Lieux de découverte (19 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.