1323CA – Denier Cassia – Lucius Cassius Longinus

1323CA – Denier Cassia – Lucius Cassius Longinus

Avers : Anépigraphe

Tête imberbe de Bacchus ou de Liber à droite, coiffée de la couronne de vigne avec un thyrse transversal sur l’épaule.

Revers : L. CASSI. Q. F (Lucius Cassius Quinti Filius, Lucius Cassius fils de Quintus)

Tête de Proserpine (Libera) à gauche, coiffée de la couronne de vigne.

Denier Cassia _ RRC 386/1

Datation 78 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Cassia

Références : RRC 386/1 – B.6 (Cassia) – CRR.779

Indice de rareté : 5

Descriptif : Les portraits de Liber et de Libera sont liés à l’érection en 493 avant J.-C. d’un temple, dédié à Cérès, à Liber et à Libera, placé sur l’Aventin près du Cirque Maxime par Spurius Cassius. Une fête, les Liberalia, en l’honneur du dieu Liber Pater et de Libera, avait lieu le 17 mars avec des sacrifices aux deux dieux et à Cérès. Cette célébration n’est pas très éloignée du Printemps. Il semble que le temple de Cérès, ”Ædes Cereris” ait bénéficié de la protection de la gens Cassia et soit devenu le temple des libertés de la plèbe où étaient déposés les décrets du Sénat pour vérification auprès des tribuns de la plèbe.

M. Crawford a relevé une estimation de trente-deux coins de droit et de trente-six coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Cassius Q. f. Monétaire vers 675 (79 av. J.-C.)

A l’époque où le denier qui suit a été frappé, nous rencontrons dans l’histoire plusieurs personnages portant le nom de L. Cassius. C’est d’abord L. Cassius Longinus dont la généalogie est incertaine: nous ne pouvons savoir s’il était fils d’un Quintus comme le veut la légende de notre denier. Il fut préteur en 688 (66 av. J.-C.) et il est cité par Cicéron comme l’un des juges de Cluentius . Il brigua en vain le consulat en 691 (63 av. J.-C.), et compromis trois ans plus tard dans la conspiration de Catilina, il fut condamné à mort . Un second L. Cassius Longinus fut tribun du peuple en 710 (44 av. J.-C.); mais il parait avoir été fils de C. Cassius Longinus Varus, consul en 681 (73 av. J.-C.), circonstance qui ne permet pas d’identifier ce personnage avec notre monétaire fils d’un Quintus. Un troisième L. Cassius fut tribun militaire en 685 (69 av. J.-C.) ; son père est inconnu. C’est probablement le premier ou le troisième de ces personnages qui a fait frapper le denier qui porte au droit la tête de Liber, comme le denier de M. Volteius, et au revers, la tête de Libéra. C est une allusion au temple appelé Aides Cereris, qui était voisin du cirque, et qui fut inauguré en 261 (493 av. J.-C.) par un des ancêtres du monétaire, le consul Sp. Cassius : il était consacré à Cérès, à Liber et à Libera . Liber, ou Bacchus couronné de lierre, et Libera ou Perséphone couronnée de pampres et de raisins, étaient surtout invoqués à l’époque des vendanges. Preller a montré les rapports qui existaient entre le temple de Cérès et le culte de Liber pater et de Libera ou de la Liberté plébéienne à la cause de laquelle les Cassii s’étaient traditionnellement consacrés  : I oedes Cereris était devenu le temple des libertés plébéiennes.


Lieux de découverte (124 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.