1308VO – Denier Serratus Volumnia – Lucius Volumnius Strabo

1308VO – Denier Serratus Volumnia – Lucius Volumnius Strabo

Avers : Anépigraphe

Tête laurée de Jupiter à droite, lettre de contrôle derrière la tête.

Revers : L·VOL·L·F·STRAB (Lucius Volumnius Lucii Filius Strabo, Lucius Volumnius fils de Luc Strabo)

Europe assise à gauche sur Jupiter sous les traits d’un taureau bondissant ; Europe laisse flotter son voile au-dessus de sa tête, derrière elle un foudre et une feuille de vigne sous le taureau.

Denier Serratus Volumnia _ RRC 377/1

Datation 81 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Volumnia

Références : RRC 377/1 – B.6 (Volteia)

Indice de rareté : 8

Descriptif : Ce denier fut longtemps donné à la gens Volteia. Crawford préfère attribuer ce type à la gens Volumnia. Le portrait au droit est très proche de celui des deniers serrati de Quintus Antonius Balbus qui ont été frappés en 83 avant J.-C. pour financer les Marianistes.

Notre monétaire appartenait-il à la même faction ? La représentation au revers est inhabituelle et se rencontre sur les monnaies de Gortyne en Crète. Dans le monnayage romain, ce type de revers sera repris par Lucius Valerius Acisculus en 45 avant J.-C. Certains auteurs ont voulu voir dans ce denier un prototype du second et il faudrait alors interpréter les lettres du monogramme (VL) comme Valeria, plutôt que Volteia ou Volumnia.

Pour M. Crawford, le magistrat serait L. Volumnius Anius qui appartenait au “consilium” (conseil) de Cn. Pompeius Strabo à Asculum. Il pourrait être alors le père du Strabon cité par Cicéron (as. Att. XII, 17).

M. Crawford a relevé une estimation de treize coins de droit et de quatorze coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Ce personnage est, peut-être, Lucius Volteius mentionné par Cicéron et Festus, mais rien ne le prouve. Il n’est même pas certain, à la grande rigueur, que la médaille que nous lui attribuons,après tous les numismatistes, soit de la famille Volteia, et on serait autorisé à la regarder comme incertaine. En effet, les lettres (VL)O se décomposent en VLO ou VOL, qui permettent de lire Volonius, comme on trouve Floius pour Plovius, etc ; on peut aussi interpréter ce monogramme par Volcatius, Volumnius, Volusius, aussi bien que par Volteius, et le surnom Strabo est commun à un trop grand nombre de familles pour être un guide dans le cas présent. Ce qui nous autorise à croire qu’il s’agit d’un Volteius plutôt que de tout autre, c’est la ressemblance absolue de la tête de Jupiter qui figure au droit du denier ci-dessous, avec celle qu’on voit sur le denier n. 1 de M. Volteius.


Lieux de découverte (13 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.