1289TA – Denier Tarquitia – Caius Tarquitius
Denier

1289TA – Denier Tarquitia – Caius Tarquitius

Avers : C ANNI T F T N PRO COS EX S C (Caius Annius Titi Filius Titi Nepos Proconsul Ex Senatus Consulto, Caius Annius, fils de Titus, petit-fils de Titus, proconsul, par décret du Sénat)

Buste de Anna Perenna à droite; devant une balance.

Revers : C.TARQVITI. P. F / Q (Quaestor Caius Tarquitius Publii Filius, Questeur Caius Tarquitius fils de Publius)

Victoria (la Victoire) dans un bige galopant à droite, brandissant une palme de la main droite et tenant les rênes de la gauche; au-dessus de la Victoire, un chiffre de contrôle.

Atelier

Espagne

Datation 82 – 81 avant J.C.

Matière Argent

Gens : Annia et Tarquitia

Références : RRC 366/4 – B.1 (Annia) – Syd.749

Descriptif : Il existe au total cinq types différents pour ce monétaire avec de nombreuses variantes.
Caius Annius Luscus était le fils de Titus Annius Rufus, consul en 128 avant J.-C. et le petit-fils de Titus Annius Luscus, consul en 153 avant J.-C. Il servit sous Quintus Cæcilius Metellus en Afrique en 107 avant J.-C. dans la guerre contre Jugurtha. Sylla le nomma proconsul en 82 avant J.-C. afin de combattre Sertorius en Espagne. Après avoir obligé Sestorius à trouver refuge en Maurétanie, Caius Annius Luscus triompha de Sestorius en 80 avant J.-C. et fut relevé de son commandement. Au revers de notre denier, Lucius Fabius Hispaniensis est le légat (questeur) de Caius Annius Luscus. Ce denier commémore peut-être les premiers succès du proconsul.

Au droit Anna Perenna est décrite comme la sœur de Didon ; elle était adorée comme telle en Italie où la gens Annia prétendait lui faire remonter son origine. Pour M. Crawford, les deniers de Lucius Fabius Hispaniensis pourraient avoir été frappés en Italie tandis que les deniers de son second légat (questeur) Caius Tarquitius auraient été frappés en Espagne. Les marques de contrôle au revers du denier Tarquitia sont des chiffres romains (allant de I à L dans la galerie d’images ci-dessous).

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Cette famille patricienne remontait à une haute antiquité. L’un de ses membres, nommé L. Tarquitius Flaccus, fut magister equitum sous le dictateur Cincinnatus en 296 (458 av. J.-C.). Les auteurs anciens citent un écrivain du nom de Tarquitius, qui traduisit, de l’étrusque en latin, un livre qui avait pour titre Ostentarium Tuscum. Le magistrat monétaire portait le prénom de Caius et il était fils d’un Publius. Il frappa monnaie en Espagne en même temps que L. Fabius Hispaniensis : tous deux furent questeurs dans l’armée du proconsul C. Annius Luscus envoyé pour combattre Sertorius en 672-673 (82-81 av. J.-C.). Frontin donne à C. Tarquitius le surnom de Priscus et il le cite parmi les officiers de Sertorius qui assassinèrent ce rebelle en 682. Son collègue L. Fabius Hispamensis, fut également de ce nombre. Du moment que ces deux personnages ont frappé monnaie comme questeurs du proconsul Annius Luscus et que ce dernier fut rappelé à Rome dès l’an 674 (80av. J.-C.),on est forcé d’admettre que les deux questeurs quittèrent l’armée romaine pour passer dans le camp de Sertorius. Peut-être furent-ils alléchés par l’offre de Q Metellus, un des successeurs d’Annius qui, réduit aux abois, mit à prix la tête du révolté espagnol.

Lieux de découverte (38 exemplaires)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.