1288VA – Denier Valeria – Caius Valerius Flaccus

1288VA – Denier Valeria – Caius Valerius Flaccus

Avers Anépigraphe

Buste ailé et drapé de la Victoire à droite avec collier et pendants d’oreilles. Une marque de contrôle devant ou derrière la tête.

Revers : C VAL FLA – IMPERAT – EX.S.C (Caius Valerius Flaccus/ Imperator/ Ex Senatus Consulto/ Hastati – Principes, Caius Valérius Flaccus Impérator/ Avec l’accord du Sénat, Hastati et Principes)

Aigle légionnaire entre deux enseignes.

Denier Valeria _ RRC 365/1

Datation 82 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Marseille

Gens : Valeria

Références : RRC 365/1 – B.12 (Valeria)

Indice de rareté : 6

Descriptif : Ce denier fut frappé en Gaule, à Marseille (Massalia) par le proconsul Caius Valerius Flaccus avec une autorisation spéciale du Sénat au moment où Pompée s’apprête à se rendre en Espagne afin de combattre la sédition de Sertorius. Le droit serait copié sur le denier de Lucius Valerius Flaccus frappé en 108-107 avant J.-C. En fait, le droit pourrait être inspiré par une série drachmes massaliotes. Hastati et Principes étaient des soldats au départ armés de la haste (grande lance) et du pilum. Ce sont souvent des soldats d’élite après la réorganisation de l’armée par Marius. Ce denier servit certainement à payer les troupes stationnées dans la Provincia.

M. Crawford a relevé une estimation de 36 coins de droit et de 39 coins de revers pour trois variétés.

Les marques de contrôle sont soit un symbole ou soit une lettre latine.

  • Symbole RRC 365/1a :
  • Lettre latine RRC 365/1b :

Variante du denier Valeria avec une marque de contrôle devant la tête de Victoria RRC 365/1c :


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Valerius Flaccus. Imperator, en 673 (81 av. J.-C.)

Cicéron nous apprend que, dès l’année 671 (83 av. J.-C.), C. Valerius Flaccus était déjà imperator et propréteur en Gaule sous le consulat de L. Cornelius Scipio et de C. Norbanus . Il remporta des succès militaires en Gaule et en Espagne, et obtint les honneurs du triomphe en 673 (81 av. J.-C.). Il avait d’abord été l’adversaire de Sylla, mais il se réconcilia avec lui avant la fin de son commandement, en 673 ; c’est ce qui explique comment l’on voit, sur ses monnaies, la mention senatus consullo, comme sur les pièces des généraux de Sylla telles que celles de C. Memmius Galeria, L. Fabius Hispaniensis et C. Tarquitius. Les espèces de ces derniers ayant toutes été émises en Espagne, on peut en induire que celles de C. Valerius Flaccus ont la même origine. Licinianus nous apprend effectivement que Flaccus alla en Espagne et remporta une victoire sur les Celtibériens. Nous avons déjà dit que les lettres H et P qui figurent sur les enseignes des cohortes, de chaque côté d’une aigle légionnaire, signifient Hastati, Principes ; le même revers se trouve sur les pièces frappées par le questeur urbain Nerius. Il s’agit des cohortes qui ont principalement contribué ;à la victoire de Flaccus sur les bandes espagnoles et qui l’accompagnaient dans son gouvernement de la Gaule.


Lieux de découverte (72 exemplaires)

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.