1282MA – Denier Marcia – Lucius Marcius Censorinus

1282MA – Denier Marcia – Lucius Marcius Censorinus

Avers L. CENSORIN (Lucius Censorinus)

Buste diadémé, voilé et drapé de Vénus à droite avec boucles d’oreille d’oreille et collier.

Revers P. CREPVSI // C. LIMETAN (Publius Crepusius, Caius Limetanus)

Vénus dans un bige galopant à droite, drapée, tenant les rênes des deux mains. Marque de contrôle au dessus des chevaux (Chiffre I, II, III ou IIII).

Atelier

Rome

Datation 82 avant J.C.

Matière Argent

Gens Marcia, Crepusia et Mamilia

RéférencesRRC 360/1a – B.25 (Marcia) – Syd.736

Descriptif : Le nom de Censorinus est aussi associé à ceux de Publius Crepusius et de Caius Mamilius Limetanus qui monnayèrent ensemble en 82 avant J.-C. avec ce denier. M. Crawford fait remarquer que la présence de Vénus au droit et au revers de ce denier n’est pas liée à Sylla qui avait choisi la déesse comme protectrice. Lucius Marcius Censorinus, après les proscriptions de Sylla semble avoir été légat vers 70 avant J.-C. Il est le père de de Lucius Marcius Censorinus, consul en 39 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de 56 coins de droit et de 62 coins de revers pour deux variétés.

Galerie : Deniers classés par ordre chronologique des chiffres de contrôle présents au revers.

Curiosité : Exemplaire du denier Marcia, LIMETA en légende du revers et Chiffre IIII au dessus des chevaux :

ch259_ph1ch259_ph2

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Marcius Censorinus. Monétaire vers 670 (84 av. J.-C.)

Ce personnage fut triumvir monétaire avec P. Crepusius et C. Mamilius Limetanus . La date des deniers que ce collège fit frapper a été à peu près fixée par l’examen des trouvailles dans lesquelles on les a rencontrés; mais on sait fort peu de chose sur chacun des monétaires. Mommsen pense que L. Censorinus est probablement le frère du monétaire C. Marcius Censorinus dont nous venons de voir les monnaies. On le regarde comme le père de L. Marcius L. f. Censorinus, un des plus ardents partisans de Marc Antoine, qui fut préteur en 711 (43 av. J.-C.) et consul en 715 (39 av. J.-C.). Sur le denier n. 24, le satyre Marsyas rappelle le nom de Marcius3 Eckhel croit, non sans raison, que c’est la statue de Marsyas érigée au forum ; Marsyas, fils de Liber, est le symbole de la liberté dans les colonies du jus ilalicum, et son image sur les monnaies coloniales symbolise la possession du jus Latii. Sa statue se trouvait non seulement à Rome, sur le forum, comme symbole de la Liberté, mais dans plusieurs villes d’Asie Mineure et d’Afrique!. Quant à la colonne qu’on voit derrière la statue de Marsyas sur le denier de L. Censorinus, Cavedoni suppose que c’est celle dont parle Festus comme ayant été élevée à un comédien sur le Vulcanal.

Lieux de découverte (9 exemplaires)

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.