1278NO – Denier Norbana – Caius Norbanus

1278NO – Denier Norbana – Caius Norbanus

Avers C. NORBANVS (Caius Norbanus)

Tête de Vénus diadémée à droite; derrière une marque de contrôle.

Revers Anépigraphe

Épi de blé, faisceau de licteur et caducée.

Atelier

Rome

Datation 83 avant J.C.

Matière Argent

Gens Norbana

RéférencesRRC 357/1b – B. 2 (Norbana) – Syd.739

Descriptif : Durant cette émission, 229 numéros furent utilisés pour comptabiliser les coins de droit. Le revers évoque le rôle joué par le père de Norbanus pendant la guerre Sociale de 90-88 avant J.-C. Ce dernier, stationné en Sicile, arma une flotte pour ravitailler Rhégium sur le golfe de Messine.

M. Crawford a relevé une estimation de 156 coins de droit et de 173 coins de revers.

Curiosités :

Le droit de ce denier forme une pièce hybride avec le revers du denier Marcia (4.15gr 19.3mm):

p1p2

Un autre exemplaire hybride du denier Norbana avec le revers du denier serratus Mamilia :

[Monnaie_Denarius]__btv1b10438184x[Monnaie_Denarius]__btv1b10438184x (3)

3.07gr _ 18.6gr

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Norbanus. Monétaire vers 670 (84 av. J.-C.)

Ce magistrat est inconnu dans l’histoire. Il paraît avoir été le fils de C. Norbanus, consul en 671 (83 av. J.-C.), que nous avons cité plus haut, et en même temps le père de C. Norbanus C. f. Flaccus dont nous parlerons plus loin. Les médailles de C. Norbanus paraissent, par leur type, faire allusion à la vie de son père et à son rôle comme préteur en Sicile. Vénus était la divinité particulièrement en honneur dans cette île; de plus, la proue, les faisceaux, le caducée, l’épi sont des emblèmes qui caractérisent une flotte, un imperator, une levée de troupe et des approvisionnements. Or, comme l’a remarqué Cavedoni, lorsque C. Norbanus, père du monétaire, était préteur en Sicile, durant la guerre Sociale, il leva des troupes, organisa une flotte considérable et pourvut si bien d’approvisionnements de blé la ville de Rhegium, dans le Bruttium, que les insurgés, suivant le récit de Diodore de Sicile , furent obligés de lever le siège de cette place dont ils renoncèrent à s’emparer. C’est sans doute à ce fait glorieux qu’il est fait allusion. La tête de Vénus n’est pas sans analogie avec celle de Vénus Erycine qui figure sur les deniers des Considii.

Lieux de découverte (316 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chantecler

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.