1139ME – Semis Memmia – Lucius Memmius Galerius

1139ME – Semis Memmia – Lucius Memmius Galerius

Avers Anépigraphe

Tète laurée de Saturne à droite, devant marque de valeur S.

Revers : L. (ME)MMI. ROMA (Lucius Memmius. Rome)

Proue de navire à droite, terminée par une tête à de Vénus que couronne Cupidon.

15.17gr _ 24.5mm

Datation 106 avant J.C.

Matière Bronze

Atelier : Rome

Gens : Memmia

Référence : RRC 313/3 – B.4 (Memmia)

Indice de rareté : 10+ 


Descriptif de la proue de navire :

On trouve sur le revers cette proue très intéressante déjà repérée sur les as du même monnayeur.

En bas, les premiers éléments visibles au-dessus de la ligne de flottaison sont la préceinte épaisse qui se prolonge par un éperon trident à droite. Au dessus, une autre préceinte se termine à l’étrave par un habituel proembolon. Entre les préceintes l’espace est occupée par des lignes obliques qui ressemblent peu à des rames (même si leur orientation est habituelle), d’autant qu’elles se prolongent jusqu’à l’étrave. Des monnaies du IIIe siècle montre ce genre de détail sous la préceinte basse. L. Basch les interprétait comme des renforts sous-marin.

Au dessus, le cadre lisse est la représentation de la face d’une caisse de rames. Puis un œil est représenté pour donner un aspect vivant. Enfin un faux-stolos occupe la partie supérieure de l’étrave ; il est orné d’une figure casquée qui pourrait bien être Vénus. Le petit personnage juché sur l’éperon et qui semble couronner cette figure avec une couronne de laurier est un Amour, peut-être Cupidon.

Au dessus du plat-bord émergent 2 lignes correspondant à des structures inconnues au milieu desquelles se distingue un portique d’usage inconnu mais déjà repéré sur d’autres documents.

Source : marine-antique.net


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Memmius L. f. Galeria. Monétaire vers 672 (82 av. J.-C.)

L. Memmius, fils du précédent, n’a pas de surnom dans les auteurs. Sur ses monnaies, à la suite de son nom, on lit Gal… qu’on a interprété par Gallus et par Galbius, en croyant que c’était le cognomen du monétaire. Eckhel propose Galbius, parce qu’une inscription publiée par Gruter, mentionne un Memmius Galbius . Mommsen lit Galeria, nom de la tribu à laquelle appartenait L. Memmius, et cette interprétation paraît certaine, parce que ce mot se trouve inscrit aussi à la suite du nom de C. Memmius, frère de celui-ci, sur une monnaie que nous verrons plus loin. L. Memmius servit en Sicile, sous les ordres de Pompée ; puis il fut, avec son frère Caius, questeur en Espagne pendant la guerre de Sertorius, vers 672 (82 av. J.-C.), et c’est pendant cette guerre et dans cette province qu’il fit frapper les médailles ci-dessous décrites; enfin, il périt à la bataille de la Turia en 679 (75av. J.-C.) .La présence de la tête de Saturne sur les monnaies de L. Memmius, indique que le denier a été frappé par un questeur, et non par un triumvir monétaire ordinaire; le revers qui représente Vénus couronnée par l’Amour, s’explique fort bien par la prétention des Memmii à se rattacher à une origine troyenne. C’est pour le même motif, a remarqué Borghesi que Lucrèce, en dédiant son poème De ralura rerum, au frère de L. Memmius, dont nous verrons ci-après les médailles, invoque Vénus comme sa protectrice .

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.