You are currently viewing 1116PO – Denier Porcia – Publius Porcius Læca

1116PO – Denier Porcia – Publius Porcius Læca

 Avers : P L(AE)CA / ROMA (Publius Laeca / Rome)

Tête casquée de Rome à droite, sous le menton marque de valeur X.

Revers : PROVOCO

Personnage militaire debout à gauche, étendant la main droite au-dessus d’un citoyen debout à gauche, tourné à droite, vêtu de la toge; derrière le personnage central, un magistrat debout à gauche, tenant une longue tige de la main droite (licteur).

BnF 3.92gr

Atelier

Rome

Datation 110-109 avant J.C.

Matière Argent

Gens : Porcia

Références : RRC 301/1 – B.4 (Porcia) – Syd.571

Descriptif : Le revers fait référence à la “lex Porcia de Provocatione” par un ancêtre du monétaire, le consul Marcus Porcius Cato en 195 avant J.-C., limitant le pouvoir de réquisition des gouverneurs. Mais ce revers pourrait faire aussi allusion aux lois, votées entre 198 et 194 avant J.-C. par Publius Porcius Læca, Lucius Porcius Licinus et Marcus Porcius Cato, plus connues sous le nom “de tergo cives” visant à interdire les peines corporelles pour les citoyens. Ce denier a été diversement interprété et largement commenté. Plusieurs auteurs, à cause de la légende d’exergue, PROVOCO, pensent que la scène représentée se rapporte à la loi limitant les pouvoirs des gouverneurs envers les citoyens. La description du personnage placé derrière le militaire étendant sa protection au citoyen est souvent mal compris. Il a été décrit comme le gouverneur ou le licteur en raison des bâtons qu’il tient dans l’une et l’autre main. Si l’événement commémoré se rapporte à la seconde série de lois, tout devient clair, le troisième personnage devient tout simplement un exécuteur qui tient les verges qui servaient à corriger les manquements à la discipline dans l’armée. Le militaire placé au centre, en étendant sa main au-dessus du citoyen, représenté en toge, le protège du châtiment corporel que le soldat placé derrière s’apprêtait à appliquer.

Galerie : Deniers classés par ordre décroissant de masse.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

P. Porcins Laeca. Monétaire vers 644 (110 av. J.-C.)

Ce magistrat monétaire est inconnu dans les textes denier mais son porte un type fort intéressant dont Cavedoni a donné une explication aussi juste qu’ingénieuse. On voit un guerrier suivi d’un licteur, qui étend la main sur la tête d’un personnage en toge au-dessous, on lit provoco, j’en appelle – ! C’est une allusion à l’extension du droit de provocation ou d’appel accordé aux citoyens romains même à l’encontre du commandement militaire. Ce changement important dans la législation romaine était dû à des membres de la famille Porcia, qui avaient fait voter par le Sénat successivement trois lois sur ce sujet . La date de ces leges Porciae n’est pas connue d une manière positive. On sait seulement par Cicéron que la plus importante des trois est antérieure aux Gracques, et qu’une autre est due à l’initiative de Caton l’Ancien . Tite Live parle de l’une d’elles sans en nommer l’auteur. Comme ces lois étaient en faveur de la liberté des citoyens et étendaient leur droit d ‘appel, on comprend le type de la monnaie de M. Porcius Laeca, que nous avons donnée plus haut (Porcia, 3), et qui représente le triomphe de la Liberté; .le denier de P. Laeca fait allusion au rapport de ces lois avec l ‘autorité militaire, dont elles tendaient à restreindre l’omnipotence.

Lieux de découverte (205 exemplaires)

1 exemplaire Trésor de Sierra Morena (Sp) Source<b>: </b>Sandars, H. \"Notes on a hoard of Roman denarii found in the Sierra Morena in the south of Spain.\" <i>Numismatic Chronicle</i> 1 (1921): 179-186.'));window.WPLeafletMapPlugin.markers.push( marker ); });

Enregistrer

Enregistrer

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce site, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.