1114MA – Denier Mallia – Titus Mallius Mancinus

1114MA – Denier Mallia – Titus Mallius Mancinus

Avers : Anepigraphe

Tête casquée de Roma à droite, derrière un objet triangulaire avec un cercle à l’intérieur.

Revers : T.MANL.AP.CL.Q.VR (Titus Mallius Mancinus, Appius Claudius Pulcher, Quintus Urbinius)

Victoria sur un trige à droite.

Atelier

Rome

Datation 111-110 avant J.C.

Matière Argent

Gens : Mallia et Claudia

RéférencesRRC 299/1b – B.2 (Mallia) – CRR.570

Descriptif : D’après M Crawford, ce type monétaire a été frappé par trois monétaires (hypothèse retenue ici) et il interprète les lettres QV comme étant un nom (Quintus Urbinius). E. Babelon, H. Grueber et E. Sydenham avaient restitué ces deux lettres d’une manière différente : QV serait à traduire par “Quæstores Urbani” ou questeurs de la ville, désignant la qualité des deux magistrats Appius Claudius Pulcher et Titus Mallius Mancinus, hypothèse qu’il faut aujourd’hui abandonner. D. Sear n’arrive pas à trancher sur le monogramme T. MAL pour Titus Mallius ou Maloleius ou Titus Manlius Mancinus. La représentation du trige est rare sur les monnaies de la République et le seul autre cas se retrouve sur les deniers serrati de Caius Nævius Balbus frappés à l’époque de Sylla.

M. Crawford a relevé une estimation  407 coins de droit et 509 de revers.

Galerie : Deniers classés par ordre décroissant de masse.

Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

La famille Mallia ne figure pas en général dans les recueils consacrés aux monnaies de la république. C ‘est Mommsen qui propose de lui attribuer le denier frappé vers l’an de Rome 655 (99 av. J.-C) et qui porte les noms des questeurs urbains Appius Claudius et Titus Mallius. Ce dernier n’est désigné que par les premières lettres de son nom, MAL. que l’on a interprétées de diverses manières. « Le nom du collègue de Claudius, dit Mommsen, ne peut être déterminé d’une manière certaine. Le monogramme ne nous fournit pas les éléments de MANL; le prénom de Titus n ‘appartient pas à la famille Publicia et par là même, Malleolus n’est pas plus possible que Manlius. En dernière analyse, il ne reste plus d ‘autre nom que celui de Mallius, famille à laquelle appartenait Cn. Mallius Cn. f. consul en 649 (105 av. J.-C.) » Nous connaissons encore de cette famille, C. Mallius, l’un des complices de Catilina, qui avait servi dans l’armée romaine, sous les ordres de Sylla, en qualité de centurion.

Lieux de découverte (470 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.