1041CA – Semis Caecilia – Caius Cæcilius Metellus Caprarius

1041CA – Semis Caecilia – Caius Cæcilius Metellus Caprarius

Avers ROMA

Tête laurée de Saturne à droite, derrière marque de valeur S.

Revers : C·METEL  (Caius Metellus.)

Proue de navire à droite, au-dessus une tête d’éléphant, devant marque de valeur S.

8.63gr _ 23.5mm

Datation 125 avant J.C.

Matière Bronze

Atelier : Rome

Gens : Caecilia

Référence : RRC 269/2

Indice de rareté : 10+ 


Descriptif de la proue de navire :

La proue présente un éperon difficile à repérer, sans doute dans le prolongement de la quille. Celle-ci est composée d’un trait convexe. Une autre courbe provenant de plus haut sur le bordé descend jusqu’à l’extrémité de la quille, là où on devrait trouver l’éperon. Il semble que cette ligne soit un renfort supplémentaire pour renforcer l’absorption des chocs.

Une troisième ligne court le long du bordé au sommet de la coque. Il s’agit d’une préceinte qui dépasse de l’étrave pour servir de support à un proembolon
Au dessus, un parapet de protection de l’abri de proue porte la peinture d’un œil apotropaïque. Au sommet de l’étrave, un faux-stolos se termine en une imposante volute qui permet de protéger également le pont.

Source : marine-antique.net


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Caecilius Meiellus Caprarius. Monétaire vers 620 (134 av. J.-C.)

Ce personnage était le quatrième fils de Q. Metellus Macedonicus. On ne sait d’où lui vient son surnom. Il servit sous Scipion l’Africain au siège de Numance en 621 (133 av. J.-C.) et il fut consul en 641 (113 av. J.-C.) avec Cn. Papirius Carbo. Après une campagne contre les Thraces, il revint triompher à Rome et obtint la censure avec son cousin Q. Metellus Numidicus en 652 (102 av. J.-C). Le casque de la déesse Rome sur le denier qu’on lui attribue avec vraisemblance, a une aigrette assez caractéristique et ressemble au casque de Persée qu’on voit sur d’anciennes monnaies des rois de Péonie, des autonomes de la Grande Grèce et des pièces romano-campaniennes (Cf. plus haut, p. 12, n. 7). Le revers, Jupiter dans un bige d’éléphants, fait allusion à la fameuse victoire remportée à Panorme par L. Caecilius Metellus sur les éléphants carthaginois, en 503 (251 J.-C.). 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Christopher Merat

Je suis le rédacteur de ce blog, numismate et avant tout passionné d'Histoire et de mythologie.