145 av JC.

Denier Junia _ RRC 220/1

Avers : Anépigraphe

Tête casquée de Rome à droite; derrière, une tête d’âne tournée à gauche; devant X.

Revers M. IVNI // ROMA (Marcus Junius// Rome)

Les Dioscures, Castor et Pollux, à cheval, galopant à droite; ils sont cuirassés avec le manteau flottant sur l’épaule, coiffés d’un bonnet surmonté d’une étoile, tenant chacun une javeline.

Atelier Rome ou Italie

Gens Junia

RéférencesRRC 220/1 – B.8 (Junia)

Indice de rareté : 3 Francs Babelon

Descriptif : Le denier valait 10 as (marque X) depuis sa création. E. A. Sydenham, suivi par H. Zehnacker pensent tous deux qu’il y avait deux ateliers, Rome et un atelier auxiliaire, confirmé par le monétaire qui frappa en même temps que M. Junius : C. Antestius, et qui présente, lui, un chien derrière la tête.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

M. Junius Silanus. Monétaire vers 580 (174 av. J.-C.)

On peut attribuer le denier qui porte le nom de M. Junius à un fils de M. Junius Silanus qui fut préteur en 542 (212 av. J.-C.). défendit, pendant la seconde guerre punique, Naples contre Annibal, servit en 554 (210 av. J.-C.) en Espagne, sous les ordres de P. Scipion, et fut tué en 558 ( 196 av. J.-C.) dans la bataille livrée aux Boii parle consul M. Marcellus. C’est Borghesi’et Mommsen qui ont proposé cette attribution ; le style du denier indique que M. Junius Silanus fut collègue de C. Antestius Labeo. La tête d’âne qui figure comme symbole, au droit, est une allusion au surnom de Silanus : c’est l’âne de Silène, le précepteur de Bacchus ; il est donc certain que le monétaire portait le surnom de Silanus.


Lieu de découverte (52 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer