154 av JC.

Denier Juventia _ RRC 202/1a

Avers : Anépigraphe

Tête casquée de Rome à droite; derrière, lettre de contrôle X.

Revers C. (TAL) // ROMA (Caius Talna // Roma, Caius Talna // Rome)

Victoria (la Victoire) dans un bige allant à droite, tenant un fouet de la main droite et les rênes de la gauche.

Atelier Rome

Gens Juventia

Références RRC 202/1a – B.7 (Juventia)

Indice de rareté : 7

Descriptif : Il semble que C. Juventius Talna puisse être associé à C. Scribonius dans le collège monétaire de 154 avant J.-C., mais pour C. Juventius Talna, nous n’avons que le denier avec une variante et précoce et rarissime de ce type avec une pièce dentelée (denarius serratus). Les deniers serrati seront beaucoup plus répandus à la fin du IIe siècle avant J.-C. et au début du Ier siècle avant J.-C. Le cognomen du monétaire semble s’orthographier de trois manières : Thalma, Thalna ou Talna.

M. Crawford n’avait relevé que seize coins de droit et vingt coins de revers pour deux variétés dont un denier serratus (dentelé) de la plus grande rareté.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Juventius Talna. Monétaire vers 560 (194 av. J.-C.)

Borghesi a attribué le denier qui suit à C. Juventius Talna qui fut consul en 591 (163 av. J.-C.). Ce personnage, auquel on donne quelquefois à tort le prénom de Manias, fut tribun du peuple en 584 (170 av. J.-C.), préteur en 587 (167 av. J.-C.), et enfin consul avec Ti. Sempronius Gracchus. Chargé de faire la guerre en Corse, le sénat lui vota des remerciements pour ses succès ; en recevant cette nouvelle, il en eut une telle joie, suivant le récit de Tite-Live, qu’il tomba mort sur-le-champ. Le monogramme A. a été lu ATIL par Cavedoni qui donne le denier à C. Atilius ; mais cette interprétation peu vraisemblable est abandonnée aujourd’hui. Le denier de C. Juventius Talna est d’un style identique à ceux d’Atilius Saranus et de C. Maianius.


Lieux de découverte (45 exemplaires)

Enregistrer