41 av. JC

Denier Claudia _ RRC 512/2

Avers : C. CLODIVS C. F (Caius Clodius Caii Filius, Caius Clodius fils de Caius)

Tête de Flora (Flore) à droite, coiffée d’une couronne florale; derrière, un lys.

Revers : VESTALIS

Vestale voilée et drapée assise à gauche, tenant la kylix ou le cymbium (vase à deux anses à boire) de la main droite.

Atelier : Rome

Gens : Claudia

Référence : RRC 512/1

Indice de rareté : 6 Francs Babelon

Descriptif : Cet aureus pourrait commémorer le deuxième centenaire de l’introduction du culte de Flore à Rome. Le droit rappelle que cet aureus fait référence aux “Floralia” ou “ludi Florales qui se déroulaient du 28 avril au 3 mai en l’honneur de la déesse de la nature Flore. Ces jeux avaient été institués en 173 avant J.-C., suite à l’introduction du culte de la déesse à Rome en 241 avant J.-C. et à la dédicace d’un édifice, un petit temple de Flore, placé sur l’Aventin, non loin du Cirque Maxime.

Le revers est dédié à la vestale Claudia Quinta qui transporta l’image de Cybèle de Pessinonte à Rome en 204 avant J.-C. Il pourrait représenter une statue érigée par le Sénat afin de commémorer cet événement. Mais M. Crawford pense qu’il s’agit en fait d’une représentation de la Vestale Claudia, fille c’Appius Claudius Pulcher, consul en 143 avant J.-C. Notre monétaire semble avoir été proconcul de Crète et de Cyrène.

M. Crawford a relevé une estimation de trente coins de droit et de trente-trois coins de revers.

monnaie_aureus__btv1b104534288monnaie_aureus__btv1b1045342881 

8.08gr _ 20.2mm


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Clodius C. f. Pulcher. Monétaire en 711 (43 av. J.-C.)

Il s agit de l’un des deux fils de C. Claudius Pulcher préteur en 698 (56 av. J.-C.). Il porte sur ses médailles le prénom de Caius, mais dans les textes on lui donne généralement le prénom d’Appius parce qu’il fut adopté par son oncle Appius Claudius Pulcher, consulen 700 (54 av. J.-C.). On connaît peu sa carrière, et les historiens le confondent souvent avec son frère qui porte le même prénom : tous deux se rangèrent, à la mort de leur parent P. Clodius, parmi les accusateurs de Milon. On ne sait lequel des deux frères fut magistrat monétaire ni lequel des deux obtint le consulat en 716 (38 av J.-C.).
L’aureus et le denier de C. Clodius Pulcher ont été frappés après la mort de César en 711 (43 av. J.-C.), époque où C. Clodius fut quatuorvir monétaire du Sénat avec M. Arrius Secundus, C. Numonius Vaala, et L. Servius Rufus. Telle est du moins l’opinion la plus généralement admise. Toutefois Fr. Lenormant pense que C. Clodius frappa monnaie au moment où il remplissait les fonctions de légat de Brutus et d’Hortensius en Macédoine. Cette hypothèse nous paraît inutile puisqu’à cette époque le Sénat s’était arrogé le droit de frapper de la monnaie d’or. La tète de Flore rappelle les jeux Floralia qu’un des ancêtres du monétaire, le consul Ap. Clodius Centho avait organisés en l’honneur de cette déesse en 514(240 av. J.-C.). Ces fètes annuelles, très populaires et très lascives, se célébraient dans le temple de Flore bâti près du cirque Maximus et duraient du 28 avril au 3 mai. La Vestale qui figure au revers est la vestale Claudia Quinta, célèbre par l’-histoire du transport de la statue de Cybèle, de Pessinonte à Rome, lors de la seconde guerre Punique en 549. La déesse refusait obstinément de remonter le cours du Tibre, et un oracle avait prédit qu’une fille vierge pourrait seule faire avancer jusqu’à Rome le vaisseau qui portait la statue. La Vestale Claudia Quinta qu’on accusait d’avoir violé son voeu de chasteté partit pour Ostie avec Scipion; elle réussit à faire entrer la statue dans Rome et prouva ainsi son innocence. En souvenir de ce fait extraordinaire une statue fut élevée à la Vestale Claudia dans le vestibule du temple de Cybèle c est la reproduction de cette statue qui figure sur notre médaille.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer