43 av. JC

capture10capture11

Avers : PETILLIVS / CAPITOLINVS

Aigle debout à gauche sur un foudre, les ailes déployées.

Revers F S (Sacris Faciundis, les rites sacrificiels)

Temple capitolin hexastyle de Jupiter Optimus Maximus, avec un fronton triangulaire richement décoré.

Atelier : Rome

Gens : Petillia

Référence : RRC 487/2c – B.4 (Petillia)

Indice de rareté : 10 

Descriptif : Ce denier a été frappé entre septembre et décembre 43 avant J.-C. Le temple capitolin de Jupiter est une allusion au cognomen du monétaire et rappelle peut-être aussi le rôle religieux de certains membres de la gens Petillia. Le Temple de Jupiter, placé sur le Capitole (Regio VIII) fut dédicacé en 509 avant J.-C. Le temple devait être d’ordre toscan. Il fut totalement détruit par un incendie le 6 juillet 83 avant J.-C. Le second temple ne sera achevé qu’en 69 avant J.-C. (Hill Monuments, op. cit., p.24-25). C’est l’édifice représenté sur le denier de Petillius Capitolinus quarante ans plus tard. D’après Mommsen, ce denier commémorait les “ludi Romani” ou “Magni”, institués par Tarquin l’Ancien en l’honneur de Jupiter et organisés par les Édiles curules. Les fêtes comprenaient des jeux, courses, luttes, des représentations théâtrales et une grande procession jusqu’au temple de Jupiter Capitolin.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Le nom de la famille Petillia apparaît dans l’histoire au commencement du second siècle avant notre ère avec Q. Petillius et son frère, tous deux tribuns du peuple en 569 (185 av. J.-C.). Le premier des Petillii qui parvint au consulat est Q. Petillius Spurinus, consul en 578 (176 av. J.-C.); il avait été préteur urbain cinq ans auparavant, et c’est pendant qu ‘il exerçait sa charge, que les livres du roi Numa furent découverts et brûlés. Le seul monétaire de cette famille est Petillius Capitolinus qui frappa monnaie en 711 (43 J.-C.) avec P. Accoleius Lariscolus. Ces deux personnages étaient sans doute alors questeurs de l’armée du Sénat, et c’est en cette qualité qu’ils furent chargés de l’émission de la monnaie; ils ne peuvent, en effet, avoir été les triumvirs réguliers de l’an 711, car cette année-là, ces magistrats sont connus et portent d’autres noms; et pourtant l’étude des dépôts ne permet pas de placer les deniers en question à une autre date.

Le scoliaste d’Horace raconte qu’un Petillius Capitolinus chargé de la garde du temple de Jupiter au Capitole fut accusé d’avoir trait sous- la couronne du dieu; poursuivi pour ce fait, il fut acquitté grâce à ses liaisons amicales avec Auguste. Le surnom de Capitolinus fut donné à ce personnage en raison des fonctions de gardien du temple dont il fut investi; c’est pour ce motif qu’on voit figurer sur les pièces qu’il fit frapper, divers types se rapportant au temple du Capitole : la tête de Jupiter, l’aigle, enfin le portique lui-même, comme sur un denier de M. Volteius. Les lettres S. F. ou F. S. ont été interprétées par Vaillant : sacris faciundis, allusion aux fonctions de Petillius Capitolinus dans le temple de Jupiter Capitolin! Havercamp préfère Sexli filius, et Eckhel confesse son ignorance.


Lieux de découverte (3 exemplaires)