45 av. JC

Aureus César _ RRC 475/1

Avers : C. CAES – DIC. TER (Caius Cæsar Dictator tertium, Caius César dictateur pour la troisième fois)

Buste lauré et drapé de Victoria (la Victoire) à droite avec l’aile visible sur l’épaule.

Revers : L. PLANC/ PRAEF (VRB) (Lucius Plancus Præfectus Urbis, Lucius Plancus préfet de la Ville)

Vase à une anse tourné à gauche.

Atelier : Rome

Gens : Julia et Munatia

RéférencesRRC 475/1a – B.2 (Munatia)

Indice de rareté : 100 Francs Babelon

Descriptif : César reçut le titre de dictateur pour la troisième fois en avril 46 avant J.-C., mais le titre n’est utilisé qu’à partir d’avril 45 avant J.-C. Cet aureus est normalement daté d’octobre 45 avant J.-C. au moment où César célèbre son triomphe après la victoire de Munda en Espagne sur les fils de Pompée et où Pompée le Jeune a trouvé la mort, tandis que Sextus Pompée s’enfuyait. Au revers, Lucius Munatius Plancus est l’un des préfets de la Ville appointés par César pour gouverner en son absence à partir de 46 avant J.-C. Il reçut le gouvernement de la Gaule Transalpine en 44 avant J.-C. C’est le fondateur de Copia (Lugdunum, Lyon) en 43 avant J.-C. et prit le consulat l’année suivante. Longtemps, il fut l’ami de Marc Antoine avant de rompre avec lui en 32 avant J.-C. à cause de Cléopâtre. Il aurait proposé le titre d’Auguste à Octave le 16 janvier 27 avant J.-C. et fut encore censeur avant de mourir. Au revers, le vase serait l’un des attributs du préfet de la Ville en tant que chef du collège des Epulones.

M. Crawford a relevé une estimation de cinquante coins de droit et de cinquante coins de revers.


Autre variante RRC 475/1b de cet aureus avec comme légende au revers L. PLANC/ PR (VRB):


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

La gens Munatia, originaire de Tibur, est connue à partir du second siècle avant l’ère chrétienne. On cite, à cette époque, C. Munatius, chargé d’une mission dans la Gaule cisalpine et la Ligurie, en 581 (173 av. J.-C.). Le seul nom qu’on rencontre sur les médailles, est celui de L. Munatius Plancus, ami et lieutenant de Jules César et de Marc Antoine. Plancus fit la guerre des Gaules, comme légat de Jules César, en 700-701 (54-53 av. J.-C.); dans les années suivantes, on le trouve successivement en Espagne et en Afrique. Enfin, il fut préfet de Rome en 708-709 (46-45 av. J.-C.), chargé de l’administration de la ville, pendant que César séjourna en Espagne pour combattre les débris du parti pompéien. C’est en qualité de praefectus Urbis, que Plancus frappa les monnaies qui portent son nom associé à celui de Jules César. En l ‘an 710 (44 av. J.-C.), Plancus était gouverneur de la Gaule transalpine : ce fut alors que, à l’exemple de ce que faisait A. Hirtius dans la Gaule Belgique , il imposa au chef gaulois Attamos ou Apamos, l’obligation de placer son nom, L. MVNAT. au droit des monnaies de bronze qu’il faisait frapper.
L. Munatius Plancus établit la colonie d’Augusta (Aoste) chez les Rauriques ; mais sa plus grande gloire est la fondation de la colonie de Lugdunum, au confluent de la Saône et du Rhône. C ‘est en 711, un an après la mort de César, que Plancus alla, sur les ordres du Sénat, jeter les fondements de la ville destinée à être la capitale de la Gaule. A cette date, Marc Antoine était en Gaule et il favorisa de tout son pouvoir l ‘établissement de la nouvelle colonie que, plus tard, la tradition appela même, en souvenir de lui, Marci municipium . Nous avons signalé ailleurs les pièces émises dans l’atelier de Lugdunum, aux noms de Marc Antoine, de Lépide et d’Octave . On voit le portrait de L. Munatius Plancus, accompagnant le génie de la ville de Lyon, sur des médaillons en terre cuite estampés durant la période impériale .
A la fin de l ‘an 711, Plancus qui entretint une correspondance active avec Cicéron, rentra à Rome où il obtint les honneurs du triomphe pour ses succès militaires, et en 712 (42av. J.-C.) il fut consul et combattit avec Antoine les révoltés de Pérouse . Deux ans plus tard, Antoine lui donna le gouvernement de la province d’Asie qu’il dut abandonner devant Labienus et l’invasion des Parthes. Comme proconsul, il fit frapper en Orient les monnaies (n. 4, 5, 6) qui portent son nom et celui de Marc Antoine. Le n. 4 nous apprend même qu’il fut proclamé imperator iterum par ses troupes. Borghesi qui place ces médailles en 720 (34 av. J.-C.), pense que le foudre qu’on voit au revers, rappelle les monnaies grecques de Séleucie de Syrie . Plancus alla rejoindre Antoine à Alexandrie ; il y resta jusqu’à la chute de son maître. Après Actium, il se retira secrètement à Rome, en l’an 722 (32 av. J.-C.), puis il se rallia à Octave qui le combla de ses faveurs. Il fut un de ceux qui proposèrent au Sénat de donner à Octave le titre d’Auguste, en 727 (27 av. J.-C.); il fut enfin censeur en 732 (22 av. J.-C.) avec Paullus Aemilius Lepidus, et il fit construire le temple de Saturne.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer