81 av. JC

Denier Cornelia _ RRC 375/2

Avers : Anépigraphe

Tête diadémée de Vénus à droite.

Revers : Q (Quaestor)

Double corne d’abondance.

Atelier : Rome

Gens : Cornelia

Références : RRC 375/1 – B.32 (Cornelia)

Indice de rareté : 1000 Francs Babelon

Descriptif : La tête de Vénus est liée au monnayage de Sylla. C’est une émission d’urgence frappée en Italie et certainement liée aux opérations militaires qui amenèrent Sylla à prendre le pouvoir et à s’emparer de Rome. Pour ce type, il existe aussi un aureus (RCV. 8) qui est unique. Au revers le Q devrait être traduit par quæstor. M. Crawford indique que la double corne d’abondance ferait référence à la Fortune. 

monnaie_aureus__btv1b10453431jmonnaie_aureus__btv1b10453431j-1

 10.76gr _ 20.3mm


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Les monnaies d’or, d’argent et de bronze qui suivent, forment une série à part : elles ont été frappées après que Sylla fut revenu d’Orient, dans quelque atelier de l’Italie méridionale, durant la guerre de 672 (82 av. J.-C.). Ce qui le prouve, c’est d’abord qu’on ne les trouve que dans ce pays; c’est ensuite l’analogie de leurs types avec les monnaies autonomes de villes de l’Italie méridionale. La double corne d’abondance qu’on voit sur l’aureus et les n. 35 à 37, est copiée sur le revers des monnaies de Valentia dans le Bruttium, ce qui paraît fixer le lieu où Sylla avait momentanément installé l’atelier monétaire de son questeur . Pendant ce temps, le Sénat, dominé par les partisans de Cinna, faisait battre monnaie de son côté par le préteur urbain Q. Antonius Balbus (V. Antonia. n° 1).