Ch210 – Quinaire Egnatuleia – Caius Egnatulieus

97 av. JC

Avers C. EG(NAT)(VL)EI C.F Q (Caius Egnatuleius Caii Filius Quæstor, Ciaus Egnatuleius fils de Caius questeur)

Tête laurée d’Apollon à droite.

Revers : Q // ROMA

Victoire drapée debout à droite, tournée à gauche, posant un bouclier sur un trophée d’armes placé dans le champ à gauche, derrière une longue javeline et un carnyx.

Atelier : Rome

Gens Egnatuleia

Références : RRC 333/1 – B.1 (Egnatuleia)

Indice de rareté : 4

Descriptif : Ce type de quinaire reprend la typologie du Victoriat qui a disparu depuis près d’un siècle. Pour H. A. Seaby, le Q de l’exergue ne désignerait pas la fonction publique (quæstor) de Titus Cloulius, mais la dénomination monétaire (quinarius). C. Egnatuleius, comme T. Cloulius, semble avoir été un des partisans de Marius, sans connaître son cursus honorum après sa questure. Au revers, le carnyx (trompette gauloise) fait peut-être référence aux victoires de Marius sur les Cimbres et les Teutons en 102 et 101 avant J.-C. C’est le dernier type de quinaire frappé pour la période.

M. Crawford a relevé une estimation de 625 coins de droit et de 781 coins de revers ce qui donne une estimation de production comprise entre un et deux millions de quinaires.

1.73gr _ 15.9mm


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Cette famille plébéienne est peu connue et nous ne pouvons mentionner que deux de ses représentants. L’un, L. Egnatuleius, plusieurs fois cité par Cicéron, était questeur en 710 (44 av. J.-C.), et il commandait la quatrième légion qui déserta le camp de Marc Antoine pour passer dans l’armée d’Octave. L’autre, C. Egnatuleius, qui vivait à une époque plus ancienne, n’est connu que par le quinaire qui porte son nom et auquel Cavedoni assigne la date de 653, (101 av. J.- C.) C. Egnatuleius a dû être triumvir monétaire avec T. Cloulius et P. Vettius Sabinus qui ont frappé des quinaires comme lui. Ces quinaires se rapprochent du type du victoriat, mais ils portent l’indication de leur valeur Quinarius, et ils appartiennent à l’époque de transition que nous avons caractérisée dans notre Introduction. Le casque du trophée, orné de cornes de taureau, et le carnyx qui est aux pieds, paraissent faire allusion à des succès militaires remportés sur les Gaulois ; mais, en l’absence de textes, nous ne pouvons formuler à ce sujet que des conjectures. On a interprété par quaestor la lettre Q. qui figure au droit du quinaire ; mais cette lecture nous paraît devoir être repoussée.


Lieux de découverte (420 exemplaires)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.