99 av. JC

Avers Anépigraphe

Tête laurée de Jupiter à droite; derrière, lettre de contrôle.

Revers : P. SABIN // Q (Publius Sabinus // Quæstor, Publius Sabinus questeur)

Victoire drapée debout à gauche, tournée à droite, tenant une palme de la main gauche et couronnant de la main droite un trophée d’armes placé dans le champ à droite ; dans le champ inférieur à droite, lettre de contrôle identique à celle du droit.

Atelier : Rome

Gens Vettia

Références : RRC 331/1 – B.1 (Vettia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : On ne connaît pas la carrière de P. Vettius Sabinus après la questure. Ce type de quinaire reprend la typologie du Victoriat qui a disparu depuis près d’un siècle. Pour H. A. Seaby, le Q de l’exergue ne désignerait pas la fonction publique (quæstor) de P. Vettius Sabinus, mais la dénomination monétaire (quinarius).

M. Crawford a relevé une estimation de 100 coins de droit et de 100 coins de revers.

1.82gr _ 16.0mm


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

P. Vettius Sabinus. Monétaire vers 653 (101 av. J.-C.)

La médaille attribuée à ce personnage est un quinaire dont la légende ne porte que P. Sabinus. Aussi, cette attribution est-elle fort conjecturale, d’autant plus qu’un P. Vettius Sabinus est inconnu historiquement à l’époque où le quinaire en question a dû être frappé : on peut toutefois supposer que ce monétaire fut le père de P. Vettius. questeur en Sicile de 681 à 683 (73 à 71 av. J.-C.). Autrefois, on classait plus généralement ce quinaire à la famille Tituria. C ‘est Borghesi qui a proposé de le donner à un Vettius, pour cette seule raison qu’on ne connaît pas d’autre famille dans laquelle le prénom Publius et le cognomen Sabinus aient été aussi souvent portés. On a souvent interprété la lettre Q qui est à l’exergue du revers, par quaestor , mais il faut la traduire par Quinarius, comme sur les autres quinaires de la même époque. Il existe une grande analogie de fabrication entre le quinaire de P. Sabinus et ceux de Cloulius et d’Egnatuleius : ces trois magistrats ont dû faire partie du même collège monétaire .


Lieux de découverte (168 exemplaires)