Ch202 – Denier Fundania – Caius Fundanius

101 av. JC

Denier Fundania _ RRC 326/1

Avers : Anépigraphe

Tête casquée de Rome à droite, avec une lettre de contrôle derrière.

Revers : Q // C FVNDAN (Quæstor // Caius Fundanius, Questeur // Caius Fundanius)

Marius en triomphateur dans un quadrige au pas à droite, tenant un carnyx de la main droite et un bâton de la main gauche; devant lui, un petit personnage, tenant les rênes de la main gauche et un carnyx de la main droite.

Atelier : Rome

Gens : Fundania

RéférencesRRC 326/1 – B.1 (Fundania)

Indice de rareté : 5

Descriptif : Le revers est indiscutablement lié au triomphe que Marius revêtit en 101 avant J.-C. avec Quintus Lutatius Catulus après les deux grandes victoires sur les Cimbres et les Teutons à Aix en 102 avant J.-C. et à Verceil l’année suivante qui stoppèrent la pénétration germanique qui avait débutée une dizaine d’années plus tôt. Le petit personnage accompagnant Marius sur le char a été diversement décrit; parfois présenté comme Teutobodus, chef des Teutons qui participa au triomphe ou plutôt le plus jeune fils de Marius, alors âgé d’une huitaine d’années, pour M. Crawford. Pourquoi un enfant, fut-il le fils de Marius aurait-il été associé au triomphe de son père ? Notre monétaire, questeur, ne semble pas avoir dépassé cette magistrature dans le cursus honorum. Il semble avoir été le père de Caius Fundanius, tribun de la plèbe en 68 avant J.-C. Ce denier ne semble pas avoir été frappé avec l’autorisation du Sénat.

M. Crawford a relevé une estimation de 57 coins de droit et de 61 coins de revers.

Ci-dessous, une galerie d’images du denier Fundania classées par ordre alphabétique des lettres de contrôle présentes au droit.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

On commence à voir paraître cette famille dans l’histoire romaine au milieu du troisième siècle avant notre ère ; mais elle n’eut toujours qu’un rôle médiocre et un seul de ses membres parvint au consulat, c’est C. Fundanius Fundulus, d’abord édile plébéien en 503(246 av. J.-C.) avec Ti. Sempronius Gracchus, puis consul en 511 (243 av. J.-C.) et envoyé en Sicile pour combattre Hamilcar Barcas qui s’était emparé de la ville d’Eryx. Un M. Fundanius fut tribun du peuple en 559 (195 av. J.-C.) ; il proposa avec son collègue L. Valeriusl’abrogation de la loi somptuaire Oppia.
Le seul monétaire de la famille Fundania est C. Fundanius qui fit battre monnaie pendant sa questure. On peut identifier ce personnage avec C. Fundanius dont la fille épousa M. Terentius Varro. Ce C. Fundanius figure dans le premier dialogue de Varron de Re Rustiea. Il fut tribun du peuple en 682 (72 av. J.-C.). On peut admettre qu’il fut questeur en 653 (101 av. J.-C.), date de ses monnaies. C’est par Quaestor en effet, qu’il faut interpréter la lettre Q. qui figure sur le denier aussi bien que sur le quinaire . Quant au type du revers du denier, on pense qu’il représente C. Marius qui triompha en 653 (101 av. J.-C.) au retour de son expédition contre les Cimbres et les Teutons. L’enfant qui paraît sur un des chevaux du quadrige, est le fils de Marius, qui avait alors une dizaine d’années. Ce n’est pas le seul exemple que l’on ait sur les monnaies romaines du fils associé au triomphe de son père ; nous citerons un denier de Pompée, où l’on voit de même Sextus Pompée sur un des chevaux du quadrige de son père. Le quinaire de C. Fundanius peut donc faire allusion à un fait du même genre ; le personnage agenouillé aux pieds du trophée, sur le quinaire, est le roi des Teutons, Teutobodus qui fut fait prisonnier par Marius, à la bataille d’Aquae Sextiae.


Lieux de découverte (129 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer