103 av. JC

Denier Minucia _ RRC 319/1

Avers Anépigraphe

Tête casquée de Mars à gauche avec un casque richement ornementé.

Revers : Q. (THE)RM. (MF) (Quintus Minucius Thermus Marci Filius, Quintus Minucius Thermus fils de Marcus)

Soldat romain combattant un guerrier ennemi (Cimbre ou Teuton), protégeant un autre soldat, tombé à terre.

Atelier : Rome

Gens Minucia

Références : RRC 319/1 – B.19 (Minucia)

Indice de rareté : 3

Descriptif : M. Crawford pense que le revers fait référence à une action d’éclat de l’un des ancêtres du monétaire. En fait, la scène pourrait aussi faire référence aux évènement récents avec l’invasion des Cimbres et des Teutons qui ont ravagé la Gaule Cisalpine. Il est intéressant de noter que toutes les monnaies des années 104 et 103 avant J.-C. présentent un portrait à gauche avec les effigies de Rome ou de Mars. En 102 avant J.-C., nous aurons encore un portrait de Cérès à gauche. Le monétaire est peut-être Quintus Minucius Marci filius Thermus du “consilium” de Pompeius Strabo à Asculum, comme légat ou comme tribun comme le propose M. Crawford.

M. Crawford a relevé une estimation de 253 coins de droit et de 316 coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Q. Minucius Thermus. Monétaire vers 664 (90 av J.-C.)

Ce monétaire pourrait être Q. Minucius Thermus qui fut tribun du peuple en 692 (62 av. J.-C.), et préteur en 702 (52 av. J.-C.). Il paraît préférable néanmoins de l’identifier avec Minucius Thermus dont on ne connaît pas le prénom, qui brigua en vain le consulat en l’an 690 (64 av. J.-C.) c’est, sans doute, ce personnage que nous avons déjà mentionné plus haut, et qui, en 668 (86 av. J.-C.), accompagna L. Valerius Flaccus en Asie. Dans tous les cas, le revers du denier de Q. Minucius Thermus célèbre le courage d’un autre Q. Minucius Thermus, consul en 561 (193 av. J.-C.), qui fut tué en combattant les Thraces en 565 (189 av. J.-C.). Cavedoni croit que l’armure du barbare qui combat le légionnaire romain, indique un guerrier thrace, ce qui ferait allusion à la mort même de Q. Minucius Thermus. Mais on pourrait aussi bien voir dans ce type monétaire, une allusion à la guerre terrible que Q. Thermus eut à soutenir contre les Ligures en 562 (192 av. J.-C.). Enveloppé par les ennemis et obligé de se mettre sur la défensive, il courut personnellement les plus grands dangers. Une nuit même, son camp fut attaqué à l’improviste, et suivant le récit de Tite-Live, il dut mettre les armes à la main pour repousser l’ennemi. C’est ce fait peut-être qui figure sur les monnaies de son descendant. Ce dernier aura pris à tâche de venger l’honneur de sa famille, car à son retour à Rome, Q. Thermus fut accusé par M. Caton dans ses discours De decem hominibus et De falsis pugnis, d’avoir exagéré le nombre des ennemis pour donner plus de relief à ses difficiles succès.


Lieux de découverte (841 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer