104 av. JC

Denier Coelia _ RRC 318/1a

Avers Anépigraphe

Tête casquée de Rome à gauche.

Revers : C. COIL // CALD (Caius Coelius Caldus)

Victoria (la Victoire) dans un bige galopant à gauche, tenant les rênes des deux mains. Au dessus, marque de contrôle.

Atelier : Rome

Gens Coelia

Références : RRC 318/1a – B.2 (Coelia)

Indice de rareté : 4

Descriptif : Ce type daté de 104 avant J.-C. présente le même type de portrait que le denier de Lucius Appuleius Saturninius. Le monétaire serait peut-être à identifier avec Caius Cœlius Caldus, consul en 94 avant J.-C.

Ci-dessous, une galeries d’images du denier Coelia classées par ordre alphabétique des lettres de contrôle présentes au revers.


Ci-dessous une imitation « barbare » du denier denier Coelia avec le bige allant à droite.

monnaie_denarius_rome_rome_atelier_btv1b10431513pmonnaie_denarius_rome_rome_atelier_btv1b10431513p-1

2.96gr _ 19.9mm


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Coilius Caldus. Monétaire vers 660 (94 av. J.-C.)

Les deniers décrits plus bas n’ont pu être frappés, comme l’a cru d’abord Mommsen, parC. Coelius C. f. Caldus que Cicéron appelle dédaigneusement un homme nouveau, homo novus, et qui, orateur de grand talent, fut élu tribun du peuple en 647 (107 av. J.-C). Rappelons cependant ici que ce personnage signala son passage au tribunat par la lex tabellaria qui, dirigée contre le légat C. Popillius, ordonnait que les votes des juges fussent secrets et écrits sur des tablettes, dans les cas de haute trahison ; son petit-fils fait allusion à cette loi sur ses monnaies. Il devint consul en 660 (94 av. J.-C.) avec L. Domitius Ahenobarbus; à sa sortie de charge, il obtint l’Espagne citérieure comme gouvernement ; il y remporta des succès militaires auxquels il est fait allusion sur des monnaies de ses successeurs. Le tribun de l’an 647 est trop ancien, comme l’ont prouvé les trouvailles, pour avoir pu frapper les deniers qui suivent. Mais on peut les attribuer à son fils. La ressemblance du denier de C. Coilius Caldus avec celui de L. Appuleius Saturninus permet de croire que ces deux personnages ont fait partie du même collège monétaire.


Lieux de découverte (274 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer