Ch168 – Denier Quinctia – Tiberius Quinctius

112 – 111 av. JC

Denier Quinctia _ RRC 297/1Avers Anépigraphe

Buste héroïque et lauré d’Hercule à gauche, vu de trois quarts en arrière, vêtu de la léonté, tenant la massue levée sur l’épaule.

Revers : TI – Q // D. S. S (Tiberius Quinctius// de Senatus Sententia, Tibère Quinctius// selon les vœux du Sénat)

Desultor galopant à gauche, tenant un second cheval; un rat tourné à droite ou à gauche sous les chevaux; derrière le cavalier, une lettre de contrôle.

Atelier : Rome

Gens Quinctia

Références : RRC 297/1 – B.6 (Quinctia)

Indice de rareté : 5 

Descriptif : Comme pour le denier de la gens Marcia, le revers de ce denier fait référence à la création des “ludi Apollinares” en 212 avant J.-C. Ces jeux, qui se déroulaient du 6 au 13 juillet, comportaient des courses de chevaux. Le desultor est un cavalier acrobate qui devait passer d’un cheval à l’autre pendant une course.

Pour M. Crawford, avec ce type de représentation et la base inscrite en creux, nous pourrions avoir affaire à une statue qui se trouvait dans un temple. Cette opinion semble renforcée par la présence de l’inscription qui se rencontre couramment sur les monuments. Néanmoins ce type de monument n’est pas répertorié dans les principaux ouvrages consacrés aux monuments de Rome. Le monétaire Tiberius Quinctius ou Quinctilius pourrait avoir été questeur comme le laisse entrevoir la légende (Q).

Au droit, le buste d’Hercule pourrait être celui de Reate, connu sous le nom d’Hercules Respiciens. La présence du rat sous l’attelage ne doit pas être rapprochée avec le cognomen supposé du monétaire, Tiberius Quinctius Trogus. En dernier lieu, nous devons faire remarquer les communautés stylistiques qui peuvent être remarquées au niveau du droit entre le denier de Tiberius Quinctius et celui de Lucius Cæsius, frappé la même année, mais avec le buste d’Apollon/Jupiter ou Véjovis, représenté de la même inhabituelle manière, vu de trois quarts en arrière.

1) Variante du denier Quinctia avec le rat au revers tourné à droite RRC 297/1b :


2) Variante du denier Quinctia avec le rat au revers tourné à gauche RRC 297/1a :


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Ti. Quinctius Trogus. Monétaire vers 650 (104 av. J.-C.)

Le denier qui suit porte simplement TI. Q. Le prénom de Tiberius ne se trouve mentionné par les historiens ni dans la famille Quinctia ni dans la famille Quinctilia. Cavedoni a remarqué que le rat qui figure au revers, comme symbole, est une allusion au cognomen du monétaire; il s’agit donc d’un personnage surnommé Mus ou Trogus. Varron mentionne un Titus Quinctius Trogus qui fut accusé par M. Sergius; à moins d’admettre une faute dans le texte de Varron, ce n ‘est pas à ce personnage que se rapporte notre denier qui porte Tiberius et non Titus, mais ce pourrait être à un autre membre de sa famille inconnu dans l’histoire, et ces indices autorisent à attribuer le denier en question plutôt à un Quinctius qu’à un Quinctilius.
L’inscription De senatus sententiâ indique que le denier a été frappé dans des conditions extraordinaires, en vertu d’un décret spécial du Sénat; le denier de Ti. Quinctius Trogus est peut-être le premier, chronologiquement, sur lequel il soit fait mention de l’autorité sénatoriale. On ne trouve sur aucune autre pièce cette mention en légende incuse qui rappelle les premiers deniers de Rome où le mot ROMA est également gravé en creux. Nous ne savons à quel fait se rapporte le buste d’Hercule et l’éphèbe qui conduit deux chevaux : il s’agit peut-être de jeux publics à l’occasion desquels le denier aurait été frappé : on sait que dans les ludi Apollinares il y avait des courses dans lesquelles un seul cavalier conduisait plusieurs chevaux, et son habileté consistait à sauter d’un cheval sur l’autre pendant une charge au grand galop.


Lieux de découverte (182 exemplaires)