114 – 113 av. JC

Denier Aemilia _ RRC 291/1

Avers RO(MA)

Buste lauré, diadémé et drapé de Rome à droite; derrière, marque de valeur (XVI en monogramme).

Revers : MN AE-M-ILIO – L-E-P (Manius Æmilio Lepidus, Manius Émilien Lépide)

Statue équestre placée sur un arc de triomphe inscrit L-E-P.

Atelier : Rome

Gens Aemilia

Références : RRC 291/1 – B.7 (Aemilia)

Indice de rareté : 3

Descriptif : Le revers figure un arc, “Arcus Mn. Æmilii Lepidi” érigé en l’honneur d’un ancêtre éponyme de Lepidus qui fut préteur en 213 avant J.-C., ou du fils de ce dernier, consul en 158 avant J.-C. (Hill monuments, op. cit., p. 54). On ne sait pas où était édifié cet arc, mais il aurait pu trouver sa place sur le Capitole où la plupart des arcs étaient construits. Pour D. Sear, il pourrait s’agir d’une représentation de “l’Aqua Marcia”, représenté sur le denier de Lucius Marcius Philippus frappé en 56 avant J.-C., qui a été érigé par Quintus Marcius Rex en 144 avant J.-C. Nous préférons conserver l’attribution traditionnelle car la statue du denier de la gens Marcia est complètement différente de la statue de notre denier.

M. Crawford a relevé une estimation de 283 coins de droit et de 354 coins de revers.


Exemplaire du denier Aemilia avec une frappe incuse (3.82gr _ 18.7mm) :


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Man. Aemilius Lepidus. Monétaire vers 642 (112 av. J. C.).

Le denier qui fut frappé par Man. Aemilius Lepidus porte au revers une statue équestre avec l’inscription Manio Aemilio Lepido le datif indique que l inscription se rapporte à la statue et non au monétaire. Ce dernier n ‘a pas inscrit son nom sur la pièce, parce qu’il portait le même nom que son ancêtre en l’honneur de qui fut érigée la statue. L inscription est probablement la copie de celle-là même qui se trouvait sur le monument. Les membres de la gens Aemilia sont très nombreux à l’époque où nous plaçons ce denier. Il semble possible de proposer comme monétaire Man. Aemilius Lepidus qui fut consul avec L. Volcatius Tullus, seulement en 688 (66 av. J.-C.), c ‘est-à-dire quarante ans environ après l’émission de notre pièce ; elle est de même style que les deniers de T. Deidius et de L. Marcius Philippus. Quant au monument représenté, les uns y ont vu un pont surmonté d une statue, les autres un arc de triomphe ; Cavedoni pense qu’il faut y reconnaitre les substructions voûtées des rostres, au Forum, où il croit qu’était placée la statue équestre de Man. Aemilius Lepidus. On sait en effet, par des monnaies de Lollius Palikanus, que le soubassement des rostres était en forme d ‘arcades, ce qui donne quelque probabilité à l’opinion du savant abbé modénais.
Dans tous les cas, on ne saurait voir dans ce monument, comme le voulait Eckhel le pont Emilien; car, ainsi que l’a démontré Mommsen, la monnaie est plus ancienne que le pont, qui ne fut bâti qu’en733 (21 av. J.-C.) par le consul Man. Aemilius Lepidus, pour remplacer le fameux pont Sublicius, construit en bois par Ancus Marcius. Nous sommes porté à voir dans le monument figuré sur la médaille, un arc de triomphe comme on en a élevé un certain nombre en l’honneur des plus illustres guerriers de la République, par exemple les Fabius et les Calpurnius. Parmi les Man. Aemilius Lepidus antérieurs à la fabrication du denier, nous en trouvons deux qui ont joué un rôle important : l’un, père de l’autre, était préteur en 541 (213 av. J.-C.) et son fils était consul en 596 (158 av. J.-C.); il est possible que l’arc de triomphe ait été construit en l honneur de l ‘un de ces deux personnages. Au droit, nous voyons la déesse Rome, comme l’indique le mot Roma qui l’accompagne. La déesse n’est pas casquée, et on a voulu, en raison de cette particularité, l’assimiler à la vestale AEmilia qui, suivant une tradition rapportée par Plutarque, fut la mère des deux jumeaux Romulus et Remus. Mais,comme l ‘a remarqué Borghesi, les vestales sont toujours figurées avec un voile sur la tête.


Lieux de découverte (617 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer