116 – 115 av. JC

Denier Sergia _ RRC 286/1

Avers ROMA / EX. S. C (Roma / Ex senatus consulto, Rome / par décret du Sénat)

Tête casquée de Rome à droite; derrière la tête, marque de valeur, (XVI en monogramme).

Revers : Q / M. SERGI // SILVS (Quæstor / Marcus Sergius Silus, Questeur / Marc Sergius Silus)

Cavalier casqué bondissant à gauche, brandissant une épée et tenant de la main gauche une tête coupée et de la main droite, un bouclier.

Atelier : Rome

Gens : Anonyme

Références : RRC 286/1 – B.1 (Sergia)

Indice de rareté : 3

Descriptif : Marcus Sergius Silus frappe de denier en tant que questeur, par décret spécial du Sénat. Le questeur monétaire était immédiatement placé au-dessus des triumvirs monétaires et pouvait parfois frapper en son nom propre.

Au revers, c’est un ancêtre du monétaire qui porte le même nom que lui et se distingua pendant la seconde guerre Punique. Il avait perdu son bras droit au combat et le remplaça par un bras articulé en fer et combattit dorénavant de la main gauche ce qui explique pourquoi il tient son glaive de la main gauche sur le denier. Au cours de deux campagnes, il avait reçu vingt-trois blessures. Il assiégea et s’empara de Crémone, releva Plaisance et s’empara de douze camps ennemis en Gaule.

Au revers, la tête coupée est celle d’un gaulois pour H. Grueber, E. Sydenham et D. Sear et n’a normalement aucun rapport avec la récente victoire de Fabius et de Domitius sur la coalition arverne et allobroge en 121 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de 287 coins de droit et de 359 coins de revers. Nous avons trois variétés, une avec une petite tête, la seconde avec un buste plus large et la troisième identique à la deuxième mais sans marque de valeur.

Ce type de denier a été imité en Europe Centrale, imitation hongroise (KO = LT. 10120), hybride d’un denier de la gens Fabia pour le droit et de la gens Sergia pour le revers. Le type avec la tête coupée se rencontre assez souvent dans le monnayage celtique. Les guerriers gaulois coupaient les têtes de leurs adversaires et les attachaient à la crinière de leurs chevaux.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

La gens Sergia, patricienne d’origine, prétendait descendre du Troyen Sergeste qui aurait accompagné Enée en Italie après la ruine de Troie :

Sergestusque domus lenet a quo Sergia nomen.

Le plus ancien de ses membres que mentionnent les auteurs est L. (ou M.) Sergius Esquilinus, décemvir en 304 (450 av. J.-C.). On pourrait croire qu’une partie de cette famille alla de bonne heure s’établir à Fidènes, car un bon nombre de ses plus anciens représentants portent le surnom de Fidenas. Nous citerons L. Sergius Fidenas qui fut consul pour la première fois en 317 (437 av. J.-C.) et son fils M. Sergius Fidenas, tribun consulaire en 350 (404 av. J.-C.). On connaît le célèbre conspirateur L. Sergius Catilina, contre lequel Cicéron prononça ses immortelles Calilinaircs, et qui mit la république romaine à deux doigts de sa perte.
Les médailles ne nous font connaître que M. Sergius Silus, probablement le père de Catilina, qui, vers l’an 6,0 (104 av. J.-C.), frappa un denier, en qualité de questeur, avec l’autorisation sénatoriale. Le cognomen Silus a été porté par le bisaïeul de Catilina, M. Sergius Silus, préteur en 557 (197 av. J.-C.) pendant la seconde guerre Punique; le fils de ce personnage et son petit-fils, c’est-à-dire le grand’père et le père de Catilina, ont également porté le même nom. On attribue donc avec quelque vraisemblance le denier qui suit à M. Sergius Silus, père de Catilina. Le type du revers est des plus intéressants. Cavedoni a démontré que le cavalier tient la tète d’un Gaulois vaincu. C’est une allusion à la bravoure de M. Sergius Silus, le préteur de l’an 557, car Pline raconte que ce personnage, quoique privé du bras droit, se distingua par son héroïsme pendant la seconde guerre Punique, contre Annibal et les Gaulois : en deux campagnes, il reçut vingt-trois blessures.


Lieux de découverte (770 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer