118 av JC.

Avers : C. MA-L-L-E- .C. F (Caius Malleolus Caii Filius, Caius Malleolus fils de Caius)

Tête casquée de Rome à droite ; derrière la tête, marque de valeur, X.

Revers L. LIC. CN. DOM (Lucius Licinius Cneius Domitius)

Bige galopant à droite, conduit par Bituit, brandissant une lance de la main droite, et tenant un bouclier, le carnyx et les rênes de la main gauche.

Atelier : Gaule, Narbonne

Gens : Poblicia, Domitia et Licinia

Références : RRC 282/3 – B.1 (Poblicia)

Indice de rareté : 1 Franc Babelon

Descriptif : Ce denier commémore l’effondrement de l’Empire arverne en 121 avant J.-C. et la défaite de son roi, Bituit (Bituitus). La province de Narbonnaise fut créée pour défendre la « Provincia » et les intérêts de Rome en Gaule Transalpine. La ville de Narbonne (Narbo Martius) fut fondée en 118 avant J.-C. Cinq monétaires sous la conduite de Lucius Licinius Crassus et de Cnæus Domitius Ahenobarbus frappèrent des deniers « serrati » (dentelés, pour éviter les contrefaçons et les sauçages) : Lucius Cosconius, Caius Malleolus, Lucius Pomponius et Lucius Porcius Licinius. M. H. Zehnacker pense comme Sydenham que cette série aurait été fabriquée entre 112 et 109 avant J.-C. Michael Crawford penche pour 118 avant J.-C., l’année même de la dédicace de la nouvelle cité. M. H. Zehnacker in Moneta, p.849, faisait remarquer que : « Les revers présentent une plus grande unité, manifestement due à la gravure d’un prototype spécial, Bituitus sur son char ». De plus le roi est représenté menaçant, chargeant, donnant ainsi une impression de danger qui renforce le rôle de son vainqueur Domitius. Ce revers n’est pas sans analogie avec celui de Lucius Hostilius Saserna qui sera utilisé soixante-dix ans plus tard (48 avant J.-C.), présentant cette fois-ci Vercingétorix, dans la même attitude combative.

M. Crawford a relevé une estimation de 32 coins de droit et de 40 coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Poblicius Malleolus C. f. Monétaire en 662 (92 av. J.-C.)

Le denier qui porte le nom de ce personnage mentionne aussi ceux de L. Licinius et de Cn. Domitius. D’autre part, les noms de L. Licinius et de Cn. Domitius se retrouvent encore sur les deniers de quatre autres monétaires : M. Aurelius Scaurus, L. Cosconius M. f., L. Pomponius Cn. f., et L. Porcius Licinus. Nous avons donné ailleurs l’explication de ce fait extraordinaire . En ce qui concerne C. Poblicius Malleolus, sa carrière est peu connue; c’était peut-être le père ou le frère du magistrat qui va suivre (n. 2); il a pu être fils de Poblicius Malleolus qui, en 653 (101 av. J.-C.), fut condamné à mort pour avoir tué sa mère.


Lieu de découverte (14 exemplaires)

Enregistrer