127 av JC.

Denier Servilia _ RRC 264/1

Avers ROMA

Tête de Rome à droite, coiffée du casque ailé ; sous le menton, (marque XVI); un lituus derrière la tête .

Revers C. SER(VE)IL (Caius Serveilius)

Cavalier bondissant à gauche, le manteau flottant, tenant une javeline transversale de la main droite et un bouclier orné d’un M de la main gauche, transperçant un cavalier ennemi debout à droite, brandissant une épée de la main droite et un bouclier de la main gauche.

Atelier Rome

Gens : Servilia

Références : RRC 264/1 – B.5 (Servilia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : D’après M. Crawford, le monétaire serait Caius Servilius Vatia, père de Caius Servilus, préteur en 102 avant J.-C., de Marcus Servilius, monétaire en 100 avant J.-C. et de Publius Servilius, consul en 79 avant J.-C. Le revers fait référence au grand-père du monétaire, Marcus Servilius Pulex Geminus qui fut consul en 202 avant J.-C. et du combat singulier que celui-ci aurait livré.

M. Crawford n’a relevé que vingt-deux coins de droit et de vingt-sept coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

C. Serveilius. Monétaire vers 631 (123 av. J.-C.)

Ce monétaire se confond souvent dans les textes avec C. Serveilius Augur dont nous venons de retracer l’histoire. Ils étaient contemporains et descendaient l’un et l’autre de M. Servilius qui fut tribun militaire en 573, pontife en 584 (181 et 170 av. J.-C.). C’est peut-être le monétaire dont il est ici question, que Cicéron désigne comme gouverneur de Sicile vers 650 (104 av. J.-C.) et qui fut exilé. Mais il est difficile de démêler les faits qui se rapportent aux deux C. Serveilius de cette époque. Les types des deux deniers de C. Serveilius sont en l’honneur de son bisaïeul M. Servilius C. f. P. n. Pulex Geminus, augure, puis consul en 552 (202 av. J.-C.), membre des commissions agraires dans les années suivantes. Tite Live et Plutarque rapportent qu’il fut couvert de blessures dans vingt-trois combats singuliers dont il sortit vainqueur. La lettre M. initiale de son prénom (Marcus) marquée sur son bouclier, suffit à le distinguer de son adversaire. Le lituus ou bâton augural est au droit, en souvenir des fonctions d’augure que M. Servilius Pulex exerça pendant plus de quarante ans. 


Lieux de découverte (118 exemplaires)