130 av JC.

Denier Acilia _ RRC 255/1

Avers : M. ACILIVS M.F (Manius Acilius Manii Filius _ Marc Acilius fils de Marc)

Tête casquée de Rome à droite; derrière, marque de valeur (XVI) en monogramme; le tout sur un bouclier.

Revers : ROMA

Hercule, nu debout dans un quadrige au pas à droite, tenant la massue de la main droite, les rênes et un trophée de la main gauche.

Atelier Rome

Gens : Acilia

Références : RRC 255/1 – B.4 (Acilia)

Indice de rareté : 5

Descriptif : Le type monétaire fait référence à la victoire de Marcus Acilius Glabrio, ancêtre du monétaire, sur Antiochus III Soter (223-187 avant J.-C.), roi séleucide, aux Thermopyles en 191 avant J.-C. Après la victoire, Marcus Acilius Glabrio avait effectué un sacrifice dédié à Hercule sur le mont Œta. Faut-il rappeler que Léonidas, roi de Sparte et trois cents de ses hommes s’étaient sacrifiés pour défendre le défilé des Thermopyles en 480 avant J.-C. et retarder la progression des Perses de Xerxès Ier ? Pour D. Sear, le droit serait inspiré par les pièces macédoniennes d’Antigone Gonatas ou de Philippe V, voir les tétradrachmes stéphanophores de Macédoine après la chute de Persée en 168 avant J.-C.

M. Crawford a relevé une estimation de trente-huit coins de droit et de quarante-sept coins de revers.


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

M. Acilius M. f. Monétaire vers 625 ( 29 av. J. C.)

M. Acilius était, nous apprennent ses médailles, fils d’un autre Mardis. Il fut monétaire vers l’an 625 environ (129 av. J.-C.). Cohen n’a pas admis l existence de ce personnage, parce qu’il a interprété à tort la lettre M comme l’abréviation du prénom Manius porté par d’autres magistrats de la gens Acilia. Mais Manius s’abrège toujours dans les inscriptions NV, M, ou MAN. L’existence de Marcus Acilius est donc certaine, bien qu’il paraisse inconnu dans l’histoire. Toutefois, Boeckh rapporte une inscription grecque qui mentionne un Acilius comme le promoteur d’une loi, en 649 (105 J.-C.), et qui avait été tribun du peuple en 631 ou 632. Cet Acilius dont nous ne connaissons pas le prénom, était peut-être le monétaire Marcus Acilius. D’autre part, une inscription latine contemporaine, mentionne un C. Acilius M. f. qui pourrait bien être le frère ou le fils de M. Acilius M./., le monétaire. Un autre texte épigraphique de l’an 726 environ (28 av. J.-C.) nous donne un M. Acilius M. f. Caninus, questor Urbis, qui est doute sans un descendant du magistrat qui nous occupe ici . Le denier de Marcus, au type de l’Hercule dans un quadrige, paraît faire allusion au sacrifice que l’un des membres de la gens Acilia, Man. Acilius Glabrio, consul en 563 (191 av. J.-C.) offrit à Hercule sur le mont OEta, en l honneur de sa victoire sur Antiochus III, roi de Syrie, et sur les Etoliens; il obtint, en effet, à son retour à Rome, les honneurs du triomphe. Le style du denier de M. Acilius M. f. a beaucoup d’analogie avec celui des deniers de Q. Caecilius Metellus et de M. Vargunteius.


Lieux de découverte (182 exemplaires)

Enregistrer