Avers : Anépigraphe

Tête laurée de Jules César à droite.

Revers : L. FLAMINIVS / III VIR (Lucius Flaminius Triumvir, Lucius Flaminius triumvir monétaire)

Divinité (Vénus ou Pax) drapée debout à gauche, tenant un caducée de la main droite et un sceptre long de la main gauche.

Denier César _ RRC 485/1

Datation : 43 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Rome

Gens : Flaminia

Références : RRC 485/1 – B.3 (Flaminia) – CRR.1089

Indice de rareté : 10 

Descriptif : Ce denier est frappé avant la fin de l’été 43 avant J.-C. et l’occupation de Rome par Octave. Nous sommes en présence d’un monnayage et d’un magistrat pro-césarien. Le fait que le droit soit anépigraphe sans mention du nom ou du titre de dictateur perpétuel prédispose à penser que César est en voie de déification qui sera réalisée au début de l’année suivante, le 1er janvier 42 avant J.-C. Au revers, D. Sear fait remarquer que la divinité, la Paix ou Vénus, et plutôt la seconde que la première, ne tient pas une victoriola, mais un caducée. Ce monnayage est très proche de celui des autres triumvirs Mettius, Buca, Macer ou Maridianus en dehors de cette petite différence iconographique. Cependant, grâce à un autre denier  frappé en 43 avant J.-C., nous savons que Lucius Flaminius Chilo est aussi primus flavit, donc responsable de la fabrication monétaire. L’année suivante, après la formation du premier triumvirat avec Octave, Marc Antoine et Lépide, L. Flaminius Chilo sera proscrit.

M. Crawford a relevé une estimation inférieure à trente coins de droit et de trente-trois coins de revers.


Variété du denier César hybride avec le revers du denier de Marc Antoine et César Ch535 (3.62gr _ 18.2mm) :


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Flaminius Chilo. Monétaire en 710 (44 av. J.-C.)

Ce personnage était probablement un descendant du précédent monétaire, mais les textes n ‘en ont pas conservé le souvenir. Sur l’une de ses monnaies, on lit, à la suite de la qualification de quatuorvir, les lettres PRI. FLA. qu’on a interprétées à tort par primus flamen. Eckhel avait lu plus justement quatuorvir primas flandae monetae; Mommsen lit dans le même sens : primas flavit, légende qui rappelle que L. Flaminius Chilo fut le surveillant en chef de l ‘émission, parmi les membres du collège monétaire qui fut, cette année, pour la première fois, composé de quatre magistrats. Sur le denier n. 2, la tète de Vénus se rapporte aux souvenirs légendaires de la gens Julia, tandis que le revers de la même pièce est identique au revers du denier de L. Flaminius Cilo, père ou grand-père du monétaire de l’an 710.


Lieux de découverte (5 exemplaires)

Enregistrer