Avers : Anépigraphe

Tête de Jupiter à droite.

Revers : L·LENTVLVS – (MAR) COS (Lucius Lentulus – Marcellus / Consules, Lucius Lentulus Marcellus consuls)

Statue de culte d’Arthémis d’Ephèse avec les bras tendus avec des bandelettes de laine verticales

Denier Cornelia _ RRC 445/3

Datation 49 avant J.C.

Matière Argent

Atelier : Apollonie Mordiaeum

Gens : Cornelia et Claudia

Références : RRC 445/3b – B.66 (Cornelia)

Indice de rareté : 10

Descriptif : Ce denier appartient à une série liée aux deux consuls de l’année 49, Lucius Cornelius Lentulus et Caius Claudius Marcellus qui ont tout les deux pris le parti de Pompée et farouchement opposés à César. À l’approche de César de Rome après le passage du Rubicon, ils suivirent Pompée accompagné d’un nombre important de Sénateurs avant de rejoindre dans un premier temps, la Sicile. Puis ils passèrent en Grèce avant de rejoindre l’Asie Mineure. César dans le De Bello Civili, III, 4,1 signale que les forces de Pompée étaient en partie constituées de neuf légions de citoyens romains dont deux recrutées dans la province d’Asie à l’instigation du consul Cornelius Lentulus.

Si le revers fait directement référence à la statue cultuelle de Diane de l’Artemision d’Éphèse, raison pour laquelle il est imaginable que le denier a été frappé localement dans l’atelier. Ce type cependant ne se rencontre que dans le trésor d’Alvignano (3 exemplaires) dont le terminus est fixé grâce à deux deniers de Sextus Pompée (RRC. 511/3) frappé en 42-40 avant J.-C.


2) Variante du denier Cornelia avec la légende au revers L LENTVLVS C MARC COS  :

Références : RRC 445/3a – B.67 (Cornelia)


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

L. Cornelius Lentulus Crus. Consul en 705 (49 av. J.-C.)

Ce personnage fut consul en 705, avec C. Claudius Marcellus, et les monnaies que nous allons décrire portent les noms de l’un et de l’autre ; nous avons retraçé la biographie du second à la famille Claudia. Quant à L. Cornelius Lentulus Crus, nous le voyons dès l’an 663 (91 av. J.-C.) parmi les plus ardents accusateurs de P. Clodius qui avait violé les mystères de la Bona Dea ; il est préteur en 696 (58 av. J.-C.), et c’est à cause de son hostilité connue à l’égard de César qu’il fut nommé consul en 705. A l’approche de César il dut quitter Rome avec son collègue; il passa à Dyrrachium, puis en Grèce et en Asie-Mineure, et les monnaies qui portent son nom ont été émises dans les différentes villes que les deux fugitifs traversèrent avec l’armée de Pompée, jusqu’à Pharsale. Les types de ces monnaies le démontrent jusqu’à l’évidence, sans compter que la mention même des consuls sur ces médailles, nous prouve que l émission eut lieu dans des circonstances tout à fait extraordinaires.
Le n. 64, avec la triquetra,emblème de la Sicile, a été frappé dans cette île et rappelle en même temps des souvenirs chers à la famille Claudia. La pièce suivante ayant le même type de revers, doit sortir du même atelier; la lettre Q.qu’elle porte dans le champ,est l’initiale du mot Quaestor, et désigne probablement le questeur Nerius qui mis a son nom sur la pièce n. 68. Enfin, le n. 66 a certainement été frappé à Ephèse, puisqu’il représente la statue célèbre de la Diane adorée dans cette ville. Le questeur Nerius avait quitté Rome en emportant la réserve métallique de l’aerarium de l’Etat, et pendant qu’il se trouvait encore à Capoue, Cassius le somma d’avoir à restituer ces trésors qui devaient subventionner les soldats de Pompée. Après Pharsale, il s ‘enfuit en Egypte où il fut arrêté et il mourut en prison.


Lieux de découverte (4 exemplaires)

Enregistrer

Enregistrer