Avers Anépigraphe

Tête d’Hercule à droite, coiffée de la peau de lion dans le champ, derrière trois points.

Revers : Q. M(AX) ROMA  (Quintus Maximus. Rome)

Proue de navire à droite, devant trois points.

Datation 127 avant J.C.

Matière Bronze

Atelier : Rome

Gens : Fabia

Références : RRC 265/3 – B.9 (Fabia)

Indice de rareté : 10+ 

5.44gr _ 18.1mm


Extrait de Description historique et chronologique des monnaies de la République romaine d’Ernest Babelon

Q. Fabius Maximus Eburnus. Monétaire vers 630 (124 av. J.-C.)

Ce magistrat était probablement fils de Q. Fabius Maximus Servilianus qui entra par adoption dans la gens Servilia, et fut consul en 612 (142 av. J.-C.). On sait peu de choses sur Eburnus : préteur en 636 (118 av. J.-C.), il fut consul deux ans plus tard, en 638 (116 av. J.-C.). Il eut la cruauté de condamner à mort l’un de ses fils pour cause d’immoralité ; mais, accusé bientôt par Cn. Pompeius Strabo d’avoir excédé les limites de la patria potestas, il fut chassé de Rome et mourut en exil, probablement à Nuceria. Il fut triumvir monetalis quelques années avant sa préture et eut probablement pour collègues M. Caecilius Metellus, Q. et C. Serveilius. La corne d’abondance qui occupe le revers de ses deniers est le type des monnaies de Valence, en Espagne. C’est une allusion aux victoires remportées par son père, Q. Fabius Maximus Servilianus, sur Viriathe, auprès de cette ville. Après son consulat de l’an 612 (142 av. J.-C.), Fabius Servilianus avait, en effet, été nommé proconsul en Lusitanie où il eut à lutter contre l’insurrection espagnole.

97/5Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer