Je vous souhaite la bienvenue sur ce site francophone consacré au monnayage de la république romaine.

A partir de l’ouvrage d’Ernest Babelon, « Description historique et chronologique des monnaies de la république romaine » et de très nombreuses photographies provenant de la Bibliothèque Nationale de France, vous trouverez sur ce site des fiches détaillées pour chaque monnaie avec une description numismatique, historique et mythologique. Depuis 2018, vous trouverez aussi des indices de rareté, allant de 1 (très courant) à 10+ (extrêmement rare). 

Les contributions de tous servent à tous. Si vous souhaitez participer à cette base de donnée que ce soit en donnant des clichés ou apporter des compléments d’informations numismatiques, historiques ou mythologiques, vous pouvez ajouter un commentaire en bas de chaque référence.

Je me suis passionné pour ce monnayage parce qu’il allie histoire et mythologie. Certaines monnaies conservent encore de nos jours, après plus de 2000 ans d’existence, leur part de mystère.


Mises à jour avril 2019 :

  • Ajout de quelques références manquantes.
  • Modification des listes chronologiques avec l’ajout de tableaux type excel facilitant les recherches.
  • Ajout d’une photo « mise en avant » sur chaque référence permettant une visibilité plus réseau-socialisée. 
  • Changement de référence pour chaque monnaie, ceci permettant de mieux comptabiliser leur nombre. (Plus de 1800 références actuellement).

En 2018 vous avez été plus de 2000 en moyenne à visiter le site chaque mois. J’espère vous donner encore plus satisfaction en 2019.

Bonne lecture.


Historique

Dans les premiers siècles de son histoire, Rome s’était servie de monnaies étrangères, surtout grecques, ou avait frappé des monnaies à l’imitation de celles-ci. Le denier apparut, suivant Pline, en l’an de Rome 485 (~ 269), à l’époque où l’on inaugurait, pour le bronze, le système de l’as triental. Le denier est une monnaie d’argent de la valeur de dix as, dont le type est une copie de la drachme attique. Au droit, elle porte une tête de femme, coiffée du casque de Persée, au revers les Dioscures, chevauchant, la lance en arrêt, leur bonnet conique surmonté des étoiles symboliques du matin et du soir, avec pour légende le mot « Roma ».

Le denier pesait à l’origine 4,55 g d’argent, à la taille de 72 à la livre romaine : c’était le poids de la drachme attique. En ~ 217, le denier fut ramené à la taille de 84 à la livre, soit 3,90 g environ par denier : il devait conserver cette valeur jusqu’à la fin de la République.

Les deniers de la République connurent un grand succès, favorisé par leur bon aloi et par l’extension des conquêtes romaines. Il y eut des contrefaçons en divers pays, notamment en Gaule et en Espagne. César rendit au denier, un temps altéré par la fabrication de deniers « fourrés » (feuille d’argent sur âme de cuivre), sa pureté primitive, et en modifia le type, en s’arrogeant le droit d’effigie.  www.universalis.fr